Archives pour la catégorie Non classé

Les dates qu’on n’oublie jamais

Hier soir, en regardant l’heure sur mon téléphone j’ai vu la date, 22 novembre. Déjà. Je ne m’y attendais pas, je pensais que nous étions le 20 ou le 21, mais non, c’était le 22. La veille du 23 donc… Je ne m’y étais pas préparée. C’est con, parce que forcément on allait y arriver à cette fichue date, mais le temps a filé si vite ces dernières semaines que le 23 pointait son nez sans crier gare.

Hier soir, j’étais inconsolable. Papa Lama a été d’un grand soutien. J’ai pu me lever le coeur léger ce matin, laissant de côté mes questionnements sordides pour me rappeler des belles choses.

Tu aurais dû avoir 30 ans aujourd’hui, mais nous ne les fêterons jamais ensemble, tu en as décidé autrement. On ne peut pas dire que la vie ait été tendre avec toi, et j’espère que la bonne dizaine d’années passées ensemble t’auras mis du baume au coeur.
Il faut dire qu’on s’est quand même bien marrées! Quand il s’agissait de faire la fête il n’y en avait pas une pour rattraper l’autre!!
Ce matin, quand je pense à toi, je souris. Je souris à nos blagues, à nos délires, à nos chansons (combien de fois avons-nous braillé « Roooooxaaaaaane » ou System Of a Down!!), à nos recettes (plus ou moins réussies), aux soirées « séries/gratouilles de chat/bière », aux toasts cramés et aux concerts à pied, au Malibu sur la plage et à l’Abreuvoir…

Tu n’es plus là, mais je pense à toi.

Et je m’excuse. Je suis désolée de n’avoir pas pu te sauver. Vraiment… Mais tu sais ce qu’on dit, on ne sauve pas les gens contre leur gré… C’est pour ça que j’ai quitté le navire, pour ne pas me noyer avec toi…

A toi, Nounou… TCHIN TCHIN

tchin

PS: Sevius donne un coup de patte à Fristouille, il n’oublie pas sa maman chat <3

Check-list de la reprise – bullet journal

Je reprends le travail lundi 5 septembre avec la boule au ventre: Nouveau boulot, nouvel endroit, nouvelles façons de faire, pas de vacances vu que c’est un nouveau boulot… Et surtout, une frousse immense devant la montagne d’organisation que la reprise va me demander, notamment au niveau de la gestion des repas (sans lait, sans gluten, sans soja, sans légumineuses pour petit troll).

N’arrivant pas à gérer un agenda (trop de pages inutiles et de pages trop petites, il finissait perdu sur le buffet à ne plus servir) je me suis lancée dans un bullet journal. A voir sur le long terme si ça me sert vraiment mais déjà j’ai fait des pages pour le suivi de mon régime (avec un graphique pour ma perte de poids et les cm perdus au niveau de la taille, des bras, des cuisses, des hanches, un suivi de mon alimentation, de mes pas, du sport que je fais…) et une page « pense-bête pour la reprise » histoire de désencombrer mon cerveau qui sature de tout ce qu’il y a à penser tout le temps.

IMG_6567_Fotor

Suivi des résultats de mes efforts dans mon bullet journal

Sur ma check-list de reprise:
– une colonne par troll histoire de ne pas oublier la trousse d’urgence du petit troll, son repas, le repas et les biberons de lait maternel de la mini, la carte de bus scolaire de la grande…
– L’adresse de la médecine du travail (j’ai RDV à 9h pour bien commencer ce nouveau boulot).
– Ce que je dois penser à prendre (tire-lait, glacière, mon repas, mon carnet de santé…).

Je suis parée, mais je n’irai pas jusqu’à dire que je suis prête hein…

3 jours…

Enfin je vois la fin de cette horrible semaine!! Nous allons pouvoir quitter un peu le « mode survie » j’espère.

Pour résumer: Papa Lama a été hospitalisé en urgence dans la nuit de samedi à dimanche dernier, après deux appels au SAMU et l’impression qu’il allait crever dans notre baignoire.

3 jours loin des siens, dans un univers qu’il déteste à subir des examens dont il est phobique, sans mon soutien.
3 jours très angoissants pendant lesquels j’imaginais les pires diagnostics.
3 jours pendant lesquels je n’ai pas dormi.
3 jours à rassurer les enfants sans moi-même savoir vraiment ce qu’il avait.
3 jours pendant lesquels j’ai récuré la maison de fond en comble à la javel, lavé tous les draps/serviettes/alèses de la maison au cas où ça serait contagieux (les deux premiers jours, papa Lama était même en isolement à l’hôpital! On lui parlait fièvre hémorragique -Ebola est un virus qui donne la fièvre hémorragique par exemple- sans comprendre le pourquoi du comment vu qu’il n’avait pas quitté le territoire).
3 jours pendant lesquels, en plus de mes 3 petits, j’avais ses invités de son forum Minecraft à la maison, notamment un jeune libanais de 15 ans -que je ne connaissais pas du tout- que je devais raccompagner à l’aéroport le mardi matin (le truc qui met pas la pression…).

Heureusement, le lundi soir j’ai pu filer les 3 trolls au parrain de grande trollounette qui travaille à côté de l’hôpital où était surveillé Papa Lama, et j’ai pu vérifier de mes propres yeux qu’il allait mieux. Parce que ça faisait déjà 2 jours à ne communiquer que par SMS et donc à ne pas savoir vraiment comment il allait. C’est long, 2 jours.

Papa Lama a fini par pouvoir rentrer à la maison avec un diagnostic « bénin » malgré des symptômes très impressionnants, et un régime alimentaire complètement à l’inverse du mien. On fera avec.
Nous avons pu nous reposer à tour de rôle cette semaine, pour récupérer de ces 3 jours d’angoisse. Mardi, il retourne au travail. J’espère que ça va aller 🙁

Je pense qu’on peut dire que la pire semaine de l’année est derrière nous, c’est positif, le reste de l’année ne peut être que mieux!