Archives pour la catégorie DME

La reprise du travail

Pendant ma grossesse, j’avais prévu de reprendre aux 1 an de mini trollounette en prenant un congé parental majoré (car troisième enfant) de la CAF. C’était sans compter que c’était une vaste blague, le congé maternité post-natal entrant en ligne de compte dans le calcul des 8 mois de CP majoré accordé. Quand en plus votre bébé est né le 26/01, c’est comme s’il était né le 1er. Me voilà donc à reprendre en septembre au lieu de janvier, mon congé parental étant seulement pour juin et juillet (on est loin des 8 mois initialement prévus!! Ils ont ajouté un astérisque précisant cette histoire de congé maternité pendant mon congé maternité justement…).
Ok donc 3 enfants de 5 ans, 3 ans et 7 mois, le boulot, la bouffe (sans PLV ni gluten donc) et le reste… On va y arriver, je respire par les trous d’nez et j’y crois.
N’empêche que j’ai pas du tout envie de laisser mon bébé. Pas du tout du tout du tout… Ni mes grands. Parce que même si je râle parfois, on passe quand même plein de chouettes moments tous les 4!
IMG_6393

Du coup, ne pas vouloir retourner au boulot c’est étrange et nouveau comme sensation.

Pour Grande Trollounette
: Petit flashback. Elle est née à 32sa + 4 jours et a fait du rab en néonat. Elle est sortie au bout de 9 semaines et demi. En gros elle est née à J-58 ou 59 et est sortie le 67 ème jour. Avec un scope. J’ai repris le boulot à la fin prévue de mon congé maternité et je l’ai laissée à la nounou. Avec un scope donc. Qui sonnait souvent pour signaler que « quand même son coeur ralentit hé ho faut peut-être la stimuler ». Elle a passé plus de temps en néonat qu’à la maison. Avec le recul je ne le referais pas DU TOUT. La maman que je suis devenue n’en serait pas capable aujourd’hui. Mais sur le moment j’avais besoin de souffler, de m’éloigner un peu du rôle de maman-soignante.
Elle avait donc un peu plus de 4 mois et je tirais mon lait pour la nounou. Elle mangeait vraiment beaucoup, 2 voire 3 fois 240mL par jour (je partais à 8h et rentrais à 20h, 4 jours par semaine) en plus des tétées du matin, de retrouvailles et du coucher. C’était très stressant car je ne pouvais pas suivre en flux tendu donc je tirais le matin avant de partir, 2 ou 3 fois au travail, le soir, et plusieurs fois par jour les jours de repos. Elle buvait dans un biberon Avent classique, n’ayant jamais entendu parler des risques de confusion sein-tétine. Et elle peinait à grossir en mangeant beaucoup donc il n’était pas question de lui donner moins (à postériori je me rends compte que c’était à cause de son allergie aux protéines de lait de vache je pense). Vers 7 mois j’ai commencé à lui donner des yaourts (enfin je les fournissais à la nounou) et à 8 mois j’ai arrêté de tirer mon lait au travail. Gros soulagement, c’était vraiment 4 mois très très difficiles. Et on ne savait pas encore qu’elle était APLV. Je vous raconterai sûrement une autre fois.

Pour Petit Troll
: Il est né à 35sa+5. J’ai pris une petite quinzaine de jours après la fin de mon congé maternité et j’ai repris le travail lorsqu’il avait 4 mois et demi. Là aussi j’étais contente de reprendre car petit troll était un bébé très difficile à gérer à cause de son reflux. Il tétait tout le temps et ne dormait jamais, en gros. La reprise était facilitée par le fait que nous avions déménagé et que nous vivions désormais près de mon travail. J’ai donc pu aller lui donner la tétée entre midi et deux au début de la garde. J’ai DU y aller serait plus juste: Petit Troll refusait de manger. S’il buvait 50mL sur 11h de garde c’était un miracle… « Heureusement » il se rattrapait la nuit. Quand on avait 6 réveils tétée pour lui et 6 réveils en pleurs de son ainée, en désynchro évidemment, je peux vous dire que c’était très très très dur. Mais par contre je n’avais pas le stress des quantités à tirer pour la peine! J’ai été soulagée (et la nounou aussi, car même s’il était brave, elle angoissait un peu qu’il ne mange pas) que nous commencions la diversification. Vers 7 mois à défaut de boire mon lait je lui préparais des desserts avec (vu qu’il est APLV/chèvre/brebis pas de yaourts pour lui). J’ai tiré mon lait jusqu’à ses 18 ou 19 mois puis j’ai tourné sur les stocks du congélateur.

Et donc après avoir laissé les aînés plus de 40h par semaine (47 semaines par an) à 4 mois à une nounou, j’ai du mal à laisser un bébé pas préma et en bonne santé (hormis son APLV) un peu moins de 40h/semaine et moins de 47 semaines par an, alors qu’elle aura 7 mois. Il faut dire qu’avec Mini Trollounette j’ai découvert la simplicité d’un bébé sans reflux, sans scope, sans hôpital et né à terme avec un poids normal. Tout se passe super bien avec elle et je profite vraiment de mon congé maternité avec elle et les deux « grands » trolls. J’avais en tête de reprendre à ses 1 an pour passer le cap où l’allaitement reste primordial car peu diversifiée et éviter de tirer mon lait, pour permettre à petit troll une première rentrée en douceur et pour éviter trop de garderie/centre aéré en début d’année à Grande Trollounette. Va falloir faire autrement que ce que j’avais espéré…
Nous commençons l’adaptation dans une semaine. Il faut que je trouve un moyen de lui faire boire un peu de lait vu que pour l’instant la diversification reste de la découverte. Même si elle mange de mieux en mieux, ça reste de petites quantités. JE STRESSE. Alors qu’en soi on a passé bien plus compliqué avec les aînés. Après tout, Petit Troll était plus petit et ne mangeait rien, et il va très bien.
Ce matin elle a bu un peu de lait maternel, froid, dans sa tasse à bec Ikéa puis au biberon Calma de Medela, froid aussi (il fait très très chaud, elle a bu le lait au lieu de l’eau). C’est encourageant. J’espère que je n’aurai pas trop ce stress de la bouffe même si je sais que je vais devoir repasser par la case tirage de lait au travail, vu qu’elle est APLV elle aussi… Ca serait déjà un stress en moins.

Affaire à suivre…

 

DME: 10 règles de sécurité

Eh oui, encore un article sur la DME! Comme ça, on dirait que j’ai des tas de temps libre pour vous parler du sujet, mais en fait j’ai un secret: j’ai découvert la touche « planifier » un article, ce qui me permet de ne pas vous saouler d’un bloc avec mes articles! En gros j’ai du temps une fois et j’en profite pour écrire à fond. Youhou Maman Ours découvre la technologie!

Si vous souhaitez débuter la DME vérifiez que vous êtes au point niveau sécurité.

1. Bébé est prêt
(voir l’article du 4 août)

2. Toujours donner le sein (ou le biberon) avant de donner du solide: ça facilitera le gag reflex (le réflexe vomitif) en cas de morceau un peu difficile à gérer, et donc, sa sortie.

3. Restez avec bébé, ne le laissez jamais seul avec de la nourriture.

4. Il doit se tenir le dos bien droit dans une chaise haute adaptée (ou sur les genoux, ou sur un réhausseur), et non dans un transat incliné.

5. Proposez des morceaux de la taille du poing, que bébé peut attraper et grignoter. Evitez les petits morceaux, les morceaux trop durs ou les morceaux de la largeur d’un index qui font pile poil la taille de sa trachée.

6. Laissez-lui les morceaux à disposition, ne lui donnez pas! En les prenant lui-même il a une idée de la taille et de la texture du morceau, ce qui lui permet d’éviter les fausses routes au maximum.

7. Attendez un peu avant de proposer des quartiers de pomme crue ou de la carotte crue en bâtonnet, les morceaux peuvent se détacher et sont difficiles à gérer pour bébé. Par contre vous pouvez les proposer cuites ou râpées.

8. Attention également aux aliments qui collent au palais ou pourraient se coller dans la gorge comme le pain de mie par exemple.

9. Tant que bébé ne mastique pas convenablement, évitez d’introduire les purées et compotes. Il existe un réel risque de confusion et donc, de fausse route. En effet, les purées et compotes ne se mastiquent pas mais « s’aspirent ».

10. Valable pour tous les parents, même ceux qui ne pratiquent pas la DME: Vérifier vos cours de secourisme! Mais n’intervenez pas au moindre toussotement, vous risqueriez de rendre grave une situation qui ne l’était pas 🙂

 

Capture d’écran 2016-08-03 à 16.14.30Illustration extraite du PDF complet proposé par le CHU de Sherbrooke à cette adresse

La DME: faire confiance à bébé pour sa diversification

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez déjà que nous appliquons la DME depuis notre deuxième troll. Pour ceux qui arrivent par ici, ça peut paraître étrange.

Qu’est-ce que la DME?
Il s’agit de la Diversification Menée par l’Enfant, ou diversification autonome.
Concrètement, c’est l’enfant qui décide des quantités et des moments où il a faim, et les parents qui s’occupent de la qualité. Cela nous semble la suite logique de l’allaitement à la demande. Le bébé sait très bien gérer sa satiété dès la naissance, pourquoi pas plus tard?
Notre « philosophie » à papa Lama et moi est que bébé participe tout de suite aux repas de la famille (temps de repas et menu). Nous avons donc des repas comportant toujours des aliments adaptés à bébé (sans ajout de sel notamment).
Ce midi nous avons mangé une salade composée (pomme de terre, haricots verts, tomates et concombre), elle a mangé des haricots verts (le reste était coupé trop petit). Au goûter un bout de brugnon et du pain des fleurs…

Mais encore?
Eh bien, comme on laisse l’enfant gérer sa faim et ce qu’il veut manger, il n’est pas question de lui donner des aliments mixés comme lors de la diversification classique. Parce que manger de la purée seul à 6 mois, c’est impossible, ce qui fait que c’est le parent qui donne et est le principal acteur du repas, contrairement à la DME. Et que le but de la diversification alimentaire est d’introduire les aliments et de faire découvrir à l’enfant des goûts et des textures, le lait restant son aliment principal la première année.

Quand commencer la DME?
Je vous conseille ce site qui est très très bien fait (je trouve).
Donc globalement, on attend environ les 6 mois de l’enfant. Mais il n’y a pas seulement l’âge qui entre en ligne de compte! 

Pourquoi 6 mois?

Pour des questions de:
– maturité: intestinale, immunitaire…
– tonus: l’enfant doit tenir son dos droit sans effort afin de se concentrer sur ce qu’il mange, c’est la base de la sécurité. On ne donne pas à manger à un bébé dans un transat incliné, cela présente trop de risques de fausse route.
– Coordination main-oeil: il faut que bébé arrive à mettre l’aliment à la bouche.

A noter pour les puristes de la motricité libre: personnellement je fais une entorse à la motricité libre sur le point « tient assise dans sa chaise mais ne se met pas assise seule ». En dehors des repas dans sa chaise, je ne l’assois jamais, et elle cherche à le faire d’elle-même depuis plusieurs jours, mais n’est pas du tout près d’y arriver 🙂

Comment ça s’est passé dans notre caverne?

Mini trollounette était très intéressée à 4 mois 1/2, tenait très bien son dos assise sur nos genoux, portait les choses à la bouche. Je me suis retenue de commencer pour laisser le temps à son système digestif d’être un peu mieux armé pour travailler avec la nourriture solide. Je dis que je me suis retenue car sa soeur a commencé les purées à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois d’âge corrigé. Et son frère a commencé la DME à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois 1/2 d’âge corrigé. Eh oui, les aînés sont prématurés! Je me suis retrouvée avec ce bébé à terme, hyper tonique, me faisant penser à ses aînés à l’âge de 6 mois voire plus (gabarit, tonicité) alors qu’elle n’avait que 4 mois 1/2! Mais bon, ce n’était pas le moment et nous avons patienté.
Je ne regrette pas car au bout de la troisième présentation de nourriture mini trollounette a mâché avec ses petites gencives. Un vrai beau mouvement de mastication bien ample sur du melon mûr. Il faut dire qu’on ne rigole pas avec la nourriture à la maison! Je ne vous raconte pas la bande de goinfre que nous avons…

Je vous parlerai sécurité et DME dans un prochain article et vous dirai un peu où nous en sommes actuellement 🙂

Notre petit ogre

Nous avons deux trolls qui sont en fait des ogres. Notre grande choupette, malgré son petit gabarit, a toujours eu un immense appétit. Vers 1 an elle mangeait des portions de légumes/féculents d’adulte! Par contre c’était de la purée, et ce jusqu’à bien 14 mois. Les morceaux, hors pain ou boudoir, ne passaient pas. Ils lui provoquaient des hauts-le-coeur. Nous ne nous inquiétions pas car c’est très fréquent chez les enfants ayant longtemps été nourris par sonde naso-gastrique.

Pour notre deuxième troll je voulais tester la DME: la Diversification Menée par l’Enfant. J’ai découvert cette façon de diversifier en participant à des groupes d’allaitement et de recettes pour bébé pour la grande trollounette. L’idée, c’est de faire confiance à l’enfant et de lui donner directement des morceaux, c’est très bien expliqué sur ce site. Evidemment, ils doivent être bien cuits et fondants. L’enfant doit tenir assis seul, ou être assis contre ses parents s’il ne tient pas parfaitement assis. On lui donne des morceaux assez gros pour qu’il puisse les saisir lui-même et les porter à la bouche. Ainsi, il gère lui-même ce qu’il met à la bouche et ne s’étouffe pas car il n’est pas surpris par ce qu’il mange! Et TOUJOURS sous surveillance! Nous avons donc commencé vers 6 mois, tranquillement, le lait restant sa principale alimentation et la diversification étant encore de la découverte. En parallèle je pensais donner des purées pour chez la nounou, pour lui faciliter la vie (déjà qu’on fait garder un enfant allaité et qui ne dort jamais la journée… Ca a beau être son travail, j’avoue que je n’osais pas « pousser le bouchon »). C’était sans compter que bébé dinosaure refuserait les purées! Eh oui, il ne veut que des morceaux! Et ça se passe très bien chez la nounou aussi, malgré quelques réticences de sa part au début. Par contre, nous le laissons patouiller à la maison, mais chez la nounou c’est elle qui lui présente les morceaux (et lui qui gère leur taille en « mordant » dedans en s’avançant). A désormais 8 mois et demi, bébé dinosaure mange tous les légumes que nous trouvons en cette saison (poireaux, courge, brocolis, fenouil…).

Ici brocolis et courge!

DME

Pour les fruits il mange sa banane tout seul proprement ou presque, des fruits cuits, des compotes de saison (autant dire que c’est surtout pomme-poire lol). Côté féculents il mange seul les pâtes (je fais surtout des macaronis du coup), des bâtonnets de polenta. On arrive à lui donner à la cuillère riz, floraline et semoule. Il mange peu de viande car nous en mangeons peu nous-mêmes. Il adore manger, les repas sont une fête! Et pour nous j’avoue que laisser bébé manger seul nous permet de profiter du repas. C’est sûr qu’après on nettoie bébé/la chaise/le sol au karcher mais sincèrement, ça m’est égal!

Si c’est pas un bébé heureux de manger sa courge avec papa, maman et sa grande soeur ça!!

 

DSC_0702

Et il n’y a pas à dire mais un enfant qui mange des morceaux c’est hyper pratique quand on va au restaurant! Il suffit de lui commander une assiette de légumes et de lui donner un bout de pain (bébé dinosaure est panivore essentiellement). Par contre dans ces cas là nous lui présentons les légumes nous, pour éviter un carnage du restaurant lol