Archives pour la catégorie Alternatives

Un mercredi dans notre caverne

Je redoutais un peu ce mercredi. Déjà, j’appréhendais la date. Et puis nous avons eu des nuits très très écourtées à cause de la forte fièvre de la Mini Trollounette donc je suis crevée. Or, en général, mercredi et fatigue ne font pas bon ménage, je crie, je menace, je fais du chantage… La pire maman du monde 🙁

Finalement, ça s’est très bien passé. J’ai pris avec philosophie le fait de ne pas avoir de moment de repos, la Mini ne voulant se reposer que dans mon dos ou au sein. Quand y’a pas le choix, autant l’accepter (certains jours j’accepte mieux que d’autres, je ne vous le cache pas).

La journée a donc commencé à 6h par de la lecture au lit avec la Mini.

lecture

Puis le Petit Troll a bien joué avec ses Playmobils pendant que la Grande Trollounette et moi-même construisions un chalet en bois. Nous avons ramené dimanche de chez mon père des jeux qu’il gardait, notamment cette boite de construction jeujura avec laquelle je jouais il y a 25 ans! Les pièces sont toujours impeccables, et la Grande Trollounette a ADORE!

 

jeujura

Ensuite les 3 ont joué ensemble dans la chambre de la Mini Trollounette. Le meuble Trofast Ikéa en forme d’escalier leur fait une cabane super. Il fallait les voir tous les 3 passer dans la structure à 4 pattes à tour de rôle ou s’installer dans un bac de rangement comme si c’était un bateau! Puis rangement, repas, temps calme, préparation du goûter, un petit bout de Reine des neiges, puzzle, playmobil, préparation de la soupe… Et voilà, une belle journée de passée!

Ca fait du bien d’avoir un mercredi calme et agréable 🙂 Même si les brioches sont complètement foirées! Bizarre, c’était pourtant la même recette que la dernière fois, allez comprendre!! Enfin, ça ne nous empêche pas de les manger!

brioche

Planetarium

Dans mon article du 2 novembre je vous expliquais à quel point la Grande Trollounette avait été secouée par nos semaines difficiles à cause de la nounou. Nous avons lancé l’offensive « nous occuper de notre aînée pour recréer le lien entre nous ».

Au programme de dimanche 6 novembre: une petite journée mère-fille SANS LES PETITS, avec visite au planétarium, puis restaurant et discussion, à 100% avec elle.

Je pense que l’objectif de la journée a été atteint. Déjà, sa curiosité et sa fascination pour l’Univers ont été nourries (notre Grande Trollounette voulait être cosmonaute et maîtresse, elle veut désormais être astronaute). Et vraiment on a pu discuter, expliquer, communiquer sur nos émotions… Ca nous a fait un bien fou!

Le Planetarium en lui-même:

Nous avions sélectionné une séance enfant (la grande Trollounette a 5 ans) sur le thème assez général du Soleil, des astres, de la Lune… Le billet nous donnait l’accès aux expositions (temporaire et permanente) et à la séance projetée au plafond sur un dôme et conseillée pour les 4-7 ans.

La séance se décomposait ainsi: un film d’animation que nous regardions sur le Dôme, dans un siège inclinable,  où nous avons suivi les aventures de Platon la taupe qui découvrait l’extérieur de son terrier avec ses amis les vers de terre alpha, beta et gamma, ainsi que son enseignant (Socrate, évidemment). Ensuite ont été projetées sur le dôme des vidéos de l’Espace et des images du ciel nocturne vu de Corse puis du Pôle Nord avec des explications très pédagogiques de l’intervenant présent. On a ensuite retrouvé Platon pour parler des phases de la Lune puis de nouveau l’intervenant a mis de vraies images et parlé de la  Lune, ses cratères…

L’avis de la Grande Trollounette: Les séquences avec la taupe faisaient « trop bébé » (et j’avoue que certains passages avaient un coté hippie psychédélique). Par contre les séquences « réelles » l’ont fascinée. Elle était ravie d’en savoir plus sur Deneb, l’étoile dont notre dernière petite chatte porte le nom 🙂 Il y a plein de choses qu’elle savait déjà (les notions de révolution de la Terre autour du Soleil, de la Lune autour de la Terre…) mais elle a pu approfondir la forme visible de la Lune selon son éclairage par le soleil, quelques constellations, les cratères de la Lune…

Après la séance nous avons vu les deux expositions. L’exposition permanente sera parfaite pour la Grande Trollounette d’ici 2 ans je pense. Il y a cependant pas mal d’items intéractifs. Elle a pu fabriquer son Monde par exemple et voir à quel Monde de quelle croyance il ressemblait!

cosmotron

Elle a adoré l’exposition temporaire consacrée à la Lune. Nous avons manipulé un globe représentant la Lune, visualisé la face cachée et la face visible, les cratères, les monts, les mers…  Nous avons également pu voir des images d’archives des différentes missions lunaires. Elle serait  bien repartie déguisée en astronaute!!

astronaute

Elle a hâte d’y retourner, je pense donc que nous allons faire toutes les séances 4-7 ans que le Planetarium propose. J’ai également vu qu’ils faisaient des stages pendant les vacances scolaires comme « fabriquer une fusée à eau » (5-8 ans) donc on va surveiller tout ça de près. Ils ont aussi des animations pour les 20 mois – 4 ans, j’ai bien envie d’y amener le Petit Troll!

Je suis ravie de cette journée, et ma grande aussi 🙂 A REFAIRE d’URGENCE

La chambre des grands

Il y a quelques mois je vous avais parlé de la chambre des filles. Eh bien il y a du changement!

Au retour des vacances de la Toussaint nous avons voulu prendre un lit en hauteur pour la grande Trollounette sous lequel nous aurions mis un matelas au sol pour la Mini. Un lit Kura de chez Ikéa pour ne pas le citer. Mais finalement, à la demande générale, nous avons opté pour des lits superposés classiques et la transformation « chambre des filles » en « chambre des grands ». La grande a le lit du haut avec possibilité de mettre ses trésors hors de portée des petits, le petit a un lit cabane et ne dort plus seul (parce que « c’est trop bien chez Oma et papé, on dort tous ensemble »), et la Mini a sa chambre avec la possibilité d’être couchée n’importe quand, ce qui ne bloque plus la Grande au moment de la sieste de la Mini et lui permet de papoter avec ses peluches après l’extinction des feux.
chambredesgrands

Nous sommes en train de tester plusieurs configurations de matelas au sol pour la Mini qui est ravie de pouvoir aller jouer sur son lit avec ses doudous quand elle le souhaite! Pour l’instant je ne suis pas satisfaite des deux petits matelas bébé côte à côte, car je finis les fesses sur le parquet quand je lui donne sa tétée! Il nous en faut définitivement un plus grand!! Je vous montrerai quand ça sera validé 🙂

Dommages collatéraux

Maintenant que notre problème principal, à savoir la nounou, est réglé, les choses rentrent petit à petit dans l’ordre. Le Petit Troll veut grandir et a demandé à aller à l’école toute la journée. La mini Trollounette redort la nuit, et nous aussi par la même occasion. Il faut maintenant que nous gérions les dommages collatéraux. J’ai l’impression d’être devant une montagne de purin que je dois vider avec une petite cuillère XD

purinLa montagne de caca trop bien super chouette que les trolls ont approchée lors de notre balade ce matin

En effet, les nuits sans sommeil, le stress de la reprise puis de la nounou, les soucis alimentaires du petit troll, sans compter ma thyroïde… Tout cela m’a tapé sur le système. Pendant ces semaines difficiles j’ai donc énormément crié, menacé, puni, et même donné des fessées, alors même que je suis contre tout ça. Mais l’épuisement et l’angoisse ont eu raison de ma bienveillance.
C’est donc maintenant la grande Troullounette qui nous fait payer ces semaines hardcore. Elle est clairement en colère contre moi, en conflit et dans le défi en permanence. Il faut dire qu’elle a été mise de côté car pour elle tout allait bien. Maintenant qu’on a de nouveau de l’énergie, elle range la petite fille sage et nous montre qu’elle aussi existe. C’est vraiment dur pour elle, et donc pour moi. J’essaye de lui donner le plus de temps possible mais j’avoue que quand ça finit toujours par un conflit c’est usant… Il m’est très difficile de donner encore et encore de ma personne actuellement alors que mes batteries ne sont pas du tout rechargées (je parle de fatigue mais aussi de temps pour moi).  Et pourtant je pense que c’est la solution, alors il va falloir encore prendre sur moi pour rétablir la situation.

Et, qui sait, peut-être que je vais pouvoir réussir à me caler le massage que j’ai eu à mon anniversaire avant 2017? Je suis née fin décembre, et n’ai donc pas eu le temps de faire ce massage de toute l’année.

Il est urgent que je prenne du temps pour moi et que je me repose je crois, je pense que c’est la clé de ma capacité à gérer la situation conflictuelle avec notre Grande Trollounette…

Après les PLV et le gluten…

Mercredi, je vous racontais comment Petit Troll s’était retrouvé sans PLV ni gluten.
Je vais vous raconter la suite.
Nous voilà en juin donc, éviction du gluten probante. Tout rentre dans l’ordre, c’est parfait. Petit Troll reprend vite du poids, mange des quantités normales, est moins excité… Puis il part 1 semaine en vacances et revient avec un eczéma carabiné, et des selles bof bof bof. Papa Lama comprend en le récupérant que sa maman n’a pas été top top top sur l’éviction PLV/gluten. C’est vrai que c’est gonflant mais bon, ce n’est pas une lubie. Comme si ça nous amusait au quotidien!!!
Bref, RDV chez l’allergo: eczéma bien moche mais prise de 3 cm et 1,4kg en 1 mois et demi d’éviction. C’est très encourageant. Pour ses selles elle pense que les écarts d’éviction ont de nouveau fragilisé ses intestins déjà bien fragiles (cadeau génétique de Papa Lama). Du coup, on arrête aussi soja et légumineuses vu qu’il était intolérant au soja petit (et c’est vrai que souvent, après un dahl de lentilles, ses selles étaient vraiment pas terribles)…

Là ça devient très très très compliqué, notamment car Petit Troll n’est pas du tout viande/poisson. Il faut dire que pendant longtemps ça l’a rendu malade donc clairement ça ne fait pas partie de ses aliments préférés!! Avant, je ne m’inquiétais pas du tout car à côté de ça il adorait le houmous, les lentilles, la soupe de pois cassés, les oeufs ou le tofu, donc clairement, ses apports en fer et protéines étaient bons. Mais désormais, dans la liste précédente il ne reste que les oeufs! Et là clairement ça restreint les possibilités d’obtention de protéines.

Pour le calcium je ne m’inquiète pas trop, il mange des noix de cajou, des légumes riches en calcium comme le brocolis… Ca tombe bien car je n’arrive pas à lui faire avaler son complément alimentaire pour le calcium. Même dans une compote ça laisse un goût (dégueulasse, appelons un chat un chat).

Pour le fer il existe des compléments.

Mais pour les protéines bin… Ok, il mange un peu de jambon et d’oeufs si je lui en donne mais clairement il n’en mange pas tous les jours. Il mange un peu de noix de cajou et de riz complet mais ce n’est pas suffisant. Si je lui cuisine un steak haché (du boucher), il en mange 2 fourchettes. Même sous forme de boulettes à la sauce tomate ou de lasagnes il n’en mange pas beaucoup. Le poisson, il se contente d’en manger un petit morceau.

Me voilà donc sortie du cabinet avec une ordonnance de néocate active. Arrivée à la pharmacie avec mon ordonnance longue comme le bras, je découvre avec joie que les 15 sachets de 65gr de Néocate coûtent 140€. Ok. Même avec une prise en charge sécu et mutuelle j’avoue que ça ne me tente pas des masses, surtout vu l’échec du complément de calcium. La représentante nous envoie un échantillon dans la semaine. Pour la première fois de ma vie, je fais un mélange poudre de LA/eau. Le résultat est plein de grumeaux et ça pue, je mets un coup de mixer et j’ajoute du chocolat, une paille, un super gobelet dont il a choisi la couleur et hop, je lui file la moitié du sachet. Qui finit renversé par terre. Super. Là tu vois juste 5€ à tes pieds… Bref, au goûter je lui repropose mais clairement ça ne lui plait pas. « J’aime pas, je préfère ton lait de noix de cajou ». Pas fou… Me voilà donc avec mon troll qui ne veut pas de lait en poudre mais son corps qui en a besoin… L’allergo me conseille de regarder sur le site pour trouver des recettes de cuisine… Je vais essayer de mendier un autre échantillon pour voir.

neocateCeci n’est pas de la faisselle…

En parallèle, je lui pose deux patchs: un patch test et un pour le gluten. L’idée c’est de voir si on peut avoir un positif avec le patch du gluten (vu que l’éviction est très probante) pour ensuite tester d’autres choses (comme le maïs ou le riz par exemple). En effet, on tâtonne et le risque quand on enlève un aliment c’est qu’on en ajoute trop d’un autre et que l’équilibre se rompe. Et paf on ajoute une nouvelle intolérance. Mais non, c’est tout négatif (sauf le métal du patch, ahah).

tests

Une magnifique NON-réaction cutanée au gluten, ou comment se compliquer la vie

Bref nous voilà donc pour l’instant et pour au moins 4 mois, sans PLV (ni assimilé), ni gluten, ni soja, ni légumineuses pour Petit Troll. Autant vous dire que dans le commerce, s’il n’y a ni PLV ni gluten dans une préparation, il y a en général du soja et/ou de la farine de pois chiche. Sinon c’est pas drôle…
Heureusement que j’ai quelques livres pour m’aider à lui faire oublier tout ça et l’aider à se sentir comme les autres enfants de 3 ans.

Notamment celui de Auvertaveclili. Ok il contient des recettes avec des aliments interdits, mais je m’en sers pas mal, et si besoin, je l’adapte sans trop de difficultés.

Du coup au goûter mercredi c’était petits moelleux au sarrasin et au chocolat 🙂

moelleux

 

 

Sinon j’ai plusieurs livres de Valérie Cupillard également, je vous les conseille 🙂

Allergies du Petit Troll

Un point sur les allergies du Petit Troll et un petit historique.

Dès sa naissance nous avons vu qu’il était allergique aux protéines de lait de vache (APLV) mais également à tout ce qui y ressemblait: brebis, chèvre, boeuf, veau, soja. On parle d’allergie croisée du fait de la forme assez proche des molécules. Il était allaité exclusivement et du coup nous avons pu rapidement faire le lien entre ce que je mangeais et ses réactions. Selon ce que je consommais et selon la quantité, les réponses étaient plus ou moins fortes: du RGO empêcheur de dormir à l’urticaire géant pendant 48h.

Quand il a commencé à manger solide, il a également fait un urticaire géant avec de l’agneau, et vomissait le saumon. Sans compter une réaction cutanée à la pêche (cadeau de mes origines méditerranéennes). Heureusement, beaucoup de ses intolérances ont disparu avec l’âge, vers 2 ans ou un peu avant. Toujours très intolérant aux PLV, le reste s’était bien estompé, ce qui nous facilitait la vie. Et un « accident d’éviction » ne le faisait plus vomir toute l’après-midi, mais lui donnait « seulement » mal au ventre et la diarrhée pendant 3 jours.

Ses 2 ans passent, je suis enceinte et il arrête de téter vers 2 ans et 4 mois (je suis alors enceinte de 5 mois). Je vous dis ça car, hasard ou pas, tout a flambé après le sevrage. Il commence à avoir des selles liquides, nous sommes fin 2015. 1 selle sur 4, 1 sur 3… Je mets ça sur le compte du stress (je devais accoucher début février), d’une rhino qui ne passe pas… Janvier aucune selle moulée (fin janvier j’accouche), février pareil, mars je m’inquiète. En plus des diarrhées, il est vraiment surexcité en permanence. Une collègue de Papa Lama trouve que ça colle au tableau clinique de son mari qui souffre de la maladie coeliaque. On fait une analyse des selles au cas où vu qu’il passe beaucoup de temps à jouer dehors et à mettre les mains à la bouche mais en mon for intérieur je pense au gluten. En effet, depuis la fin de ma grossesse, avec la fatigue j’avoue qu’on a mangé beaucoup de pâtes et de pain. Le timing colle avec ses selles liquides de plus en plus nombreuses. Je précise que Papa Lama pourrait ne se nourrir que de pâtes et de pain, moi c’est plutôt le riz ^^. Et puis, on ne mangeait de la viande qu’une fois par semaine à la maison et de nombreuses alternatives contenaient du gluten (voire du gluten pur quand je faisais nos lasagnes au seitan maison dont raffolait Petit Troll). Bref , coproculture négative. Quand tu en es à prier pour avoir une salmonelle positive c’est que vraiment, ça pue…
On continue de chercher car Petit Troll mange VRAIMENT beaucoup mais perd du poids (presque 1 kg entre janvier et mars. A 3 mois de ses 3 ans, il ne pèse que 12kg) et ne grandit pas. De plus, il était continent, mais c’est désormais impossible avec la diarrhée. Ses analyses reviennent parfaitement normales, avec d’ailleurs un taux de fer tout à fait dans les clous malgré les diarrhées et le quasi végétarisme, n’en déplaise aux détracteurs du végétaisme… Nous sommes déjà en juin, Petit Troll est censé rentrer à l’école en septembre, donc sans couche, il est vraiment petit (87cm à 3 ans)… Il nous reste une chose à tester: l’éviction du gluten.

Autant vous dire que je suis JOIE et BONHEUR. Les portes du « noglu » s’ouvrent à nous. La généraliste qui suit Petit Troll nous dit de garder les factures et les étiquettes des produits sans gluten pour une éventuelle prise en charge par la sécurité sociale. Je découvre donc cet univers des étiquettes des glutenfree.

glutenNotre nouvelle décoration sur le frigo

Même si c’est compliqué au début d’être sans PLV ni gluten, on s’y fait. On s’y fait d’autant mieux qu’on note une réelle amélioration au niveau des selles. Au bout de 10 jours, Petit Troll fait plus de selles moulées que de selles liquides, chose qui n’était pas arrivée depuis plus de 6 mois. Nous tenons une piste très sérieuse avec ces résultats et continuons dans cette direction.
Parfois nous avons un raté, en achetant par exemple un paquet de gâteaux ou de pain sans gluten.  Mais qui contient du lait… On s’en rend compte très très vite… On a fait l’erreur quelques fois, mais ce n’est plus le cas désormais (ou alors il nous arrive d’acheter un truc sans gluten puis de vérifier à la maison et de nous rendre compte avant de lui donner que ça contient du lait, comme par exemple le paquet de gâteaux que j’avais acheté pour l’école…).
Bref, pour les 3 ans de Petit troll, j’ai fait un gâteau sans PLV ni gluten, et ça allait. Ce n’était pas encore trop compliqué.
Mais comment en sommes-nous arrivés à une éviction des PLV, du gluten mais aussi du soja et des légumineuses?
La suite sur le blog samedi!

Sexisme ordinaire: les impôts

L’an dernier, papa Lama et moi-même nous sommes mariés. Nous avons donc fait cette année notre première déclaration d’impôts commune et signalé notre changement de situation. Depuis janvier nous continuions d’être prélevés chacun de notre côté et avions modulé les prélèvements pour que ça colle avec la somme finale.

Cet été j’ai eu la surprise de découvrir un remboursement des impôts du montant des prélèvements que j’avais effectués depuis janvier. Après renseignements pris auprès du centre des impôts dont je dépends, j’ai appris que c’était dû au signalement de changement de situation (notre mariage donc), que ça annulait le mode prélèvement mensuel automatique. Je trouvais ça relou vu qu’on avait tout planifié mensuellement, mais bon, ça marche comme ça, on fera avec.

J’ai prévenu Papa Lama qu’il risquait d’avoir une grosse somme remboursée également, et qu’il n’y touche surtout pas. Mais rien ne s’est passé et il a été prélevé normalement en août. Nos taxes foncières/d’habitation ont bien été prélevées sur le compte joint également.

Bon…

Et là, l’avis d’imposition arrive et ZE grosse blague: en fait, j’ai désormais le statut de « mariée » et seul mon contrat de prélèvement a été annulé. Et à partir d’octobre, la somme manquante sera prélevée mensuellement sur le compte de Monsieur. Oui oui oui!!

Si nos deux contrats de prélèvements avaient été annulés et qu’on avait eu à faire une nouvelle demande de prélèvement d’une seule somme au lieu de deux, j’aurais compris, et nous aurions programmé les prélèvements sur le compte joint, avec la taxe d’habitation et la taxe foncière. Mais là!!

Donc maintenant je suppose que pour les impôts je ne suis plus Maman Ours mais Madame Papa Lama.

Je me sens tellement valorisée dans mon individualité et mon identité…

7 mois

Déjà 7 mois!! Pfiouuu que le temps file… Il va d’autant plus vite que c’est un troisième petit troll!

Ce septième mois a été très chargé pour la Mini Trollounette.

Niveau motricité, elle maîtrise parfaitement le 4 pattes qu’elle a commencé en début de mois. Et a très vite trouvé les gamelles des chats, grrrrr. Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à être attirés par la bouffe des chats??

croquettes

Depuis 2 semaines elle se met debout avec tout ce à quoi elle peut se hisser: chaise, barreaux de lit, montant de table basse, arches de tapis d’éveil (je ne sais pas pourquoi Papa Lama a décidé de les installer sur le tapis alors que la Mini Trollounette est grande et n’y a jamais joué mais bon, toujours est-il qu’elle s’en sert pour se hisser lol). Elle tente de se mettre debout en s’appuyant sur une surface plane (mur, porte de frigo) mais n’y arrive pas encore. Ce n’est qu’une question de jours à mon avis! Elle sait également très bien tomber: parfois elle se lâche, reste 1-2 secondes en équilibre et se laisse tomber sur les fesses. Si elle n’avait lâché qu’une main elle tombe en arrière et se tourne à 4 pattes (comme un chat). Je suis sincèrement très impressionnée par mini Trollounette! Et elle a une force incroyable dans ses petits bras potelés: tout à l’heure elle avançait en poussant la table basse. Elle s’est d’ailleurs énervée quand elle a fini de coincer la table basse contre le canapé et qu’elle ne pouvait plus avancer debout.

chaise
Impossible de prendre une photo nette avec ce mini troll toujours en mouvement

Les mots « Maman » et « papa » sont bien intégrés désormais. Quand elle est réveillée et qu’elle m’appelle je sais que je vais la trouver debout dans son lit. Si elle discute elle est en général allongée avec ses peluches. Elle sait très bien se faire comprendre quand il s’agit d’une de ses activités préférées (après celle qui consiste en se mettre debout n’importe où avec n’importe quoi): MANGER. Même sans quenottes, ça ne l’arrête pas! Si elle veut manger du solide elle dit « mmmm mmmmm » (comme le faisait Grande Trollounette, j’adore). Si elle veut téter elle dit « maman mmm mmm ». Depuis hier quand elle a soif à table elle dit bwabwa (ça ressemble à boire). C’est une vraie pipelette, la nounou l’a tout de suite remarqué d’ailleurs. « Qu’est-ce qu’elle est bavarde!! ». Oui oui, je sais… J’ai trois modèles bavards, alors quand je peux avoir du silence, j’apprécie lol.

conconmbreOn déconne pas avec la nourriture!! Pas touche à mon concombre mâchouillé 

La nounou fait partie des nouveautés aussi. Elle y a passé 2 matinées en vue de préparer ma reprise du travail le 5/09. On y va tranquillou mais que c’est dur…

C‘est un asticot toujours en mouvement, très curieuse et persévérante. J’adore l’observer dans ses acquisitions, elle a vraiment envie de faire les choses seule et progresse très très vite. Elle prend des risques très calculés et ne s’est jamais fait mal. Ma p’tite poulette!!

Elle bouge tellement que je ne peux plus la porter en écharpe sur le dos actuellement, elle décapsule à tous les coups! Et comme je n’ai pas envie de multiplier les couches d’écharpe par 35 degrés, j’ai bien du m’habituer au préformé. Ici je la porte en Kibi. Je ferai un billet sur ce porte-bébé car je n’aime pas les préformés mais celui-là est vraiment bien pensé, adaptable et confortable, je l’ai adopté!

7 moisBeuuuh ma mère me sangle dans le porte-bébé pour que je ne m’échappe paaaaas 

Enfin bref, joyeux 7 mois mini Trollounette d’amour <3

Age d’introduction des aliments

J’ai été très surprise en feuilletant le carnet de santé de mini trollounette de voir que les légumes secs étaient à introduire vers 15-18 mois, car elle a déjà mangé (et adoré) des pois chiches (en falafels, donc écrasés) et des lentilles. Elle aura 7 mois le 26.
L’argument français étant que c’est dur à digérer. Pas de souci ici, mais comme la mini est en DME elle mange de petites quantités pour l’instant 🙂

lentillesPas de lentilles avant 15 mois? Ca la fait marrer

 Je me suis penchée un peu sur la question et ai regardé comment ça se passait ailleurs. Force est de constater qu’au Canada par exemple, les bébés n’ont visiblement pas de problème de digestion des lentilles comme les bébés français. En effet, là-bas il est conseillé de commencer par les aliments riches en fer comme la viande, les oeufs ou encore le tofu ou les légumineuses et ce dès 6 mois dans la majorité des provinces, parfois 9 mois, mais jamais aussi tard qu’en France! D’ailleurs, dans toutes les brochures canadiennes que j’ai lues, les critères pour commencer la diversification sont les mêmes que ceux que je vous ai énumérés pour la DME, visiblement la diversification avant 6 mois n’est pas plébiscitée.

Du coup je me suis posé la question de la cohérence d’un ordre un peu rigide d’introduction des aliments. Ici on n’aime pas trop faire les choses « parce qu’il faut les faire comme ça et puis voilà. »

Comment et pourquoi avons-nous décidé de commencer par tel aliment plutôt que tel autre?

Avant de commencer la diversification j’ai regardé quelques informations qui me paraissaient importantes:

les allergies: vu notre terrain familial on comprend aisément pourquoi!! Concernant le gluten, les recommandations françaises actuelles semblent être pour une introduction entre 4 et 7 mois mais en farfouillant il n’y a pas vraiment de lien entre l’âge d’introduction du gluten et l’apparition d’une maladie coeliaque/intolérance au gluten, sauf si l’introduction était trop précoce (avant 4 mois) ou trop tardive (et là difficile à quantifier visiblement vu l’hétérogénéité des échantillons). Quelques études sont présentées ici

– euh bin c’est tout…

Cela n’engage que nous, mais nous partons du principe qu’en DME il y a autant de diversifications possibles que de familles. Je précise DME car l’idée est de proposer à bébé des aliments familiaux qu’il a la capacité (« motrice ») de manger. Et comme il mange seul, les quantités sont assez faibles au début, son système digestif s’habitue donc petit à petit aux aliments solides en même temps que bébé gagne en dextérité et mange un peu plus. Et puis, après tout, la diversification s’adapte au pays. Le riz va être le premier aliment introduit chez les bébés asiatiques, parce que c’est l’aliment principalement consommé par les parents! Les américains ne conseillent pas du tout de commencer par de la purée de carotte car ça constipe alors que c’est souvent le premier essai de solide d’un bébé français. Bébé a été habitué in utero puis via l’allaitement à l’alimentation familiale, donc pourquoi ne pas continuer? Vous mangez de la purée de carottes tous les jours vous? Eh bien chez nous, les légumineuses et/ou le tofu sont au menu plusieurs fois par semaine donc bébé en mange, la quantité qu’elle veut, et tout va bien. Peut-être qu’en effet si je lui donnais des lentilles en purée à la cuillère elle en mangerait plus que ce que son estomac peut digérer? Allez savoir…
Nous privilégions également les fruits et légumes bio et de saison donc elle profite de la ratatouille avant la trève hivernale lol.

Par contre, étant donné l’intolérance du papa face à certains poissons, je lui en ai donné un tout petit peu et j’ai bien surveillé ses réactions en aval. Pareil lorsque nous avons introduit le gluten (en lui donnant des pâtes et du pain).

Pour introduire les céréales nous n’avons pas donné de bouillies mais introduit des vraies céréales sous forme de graines comme le quinoa par exemple, ou de cracottes en piquant du pain des fleurs à Petit Troll (actuellement riz – millet – sarrasin).

Nous avons introduit très rapidement des aliments riches en fer comme les lentilles ou l’oeuf car Mini Troll est allaitée et donc peut commencer à manquer un peu de fer à 6 mois.

Voilà un peu comment nous faisons dans notre caverne. Et chez vous, ça se passe comment?

Petit point DME

Après environ 3 semaines de DME voilà un petit point sur l’avancée de la diversification dans notre caverne:

Mini Trollounette a déjà mangé:

– Carotte, concombre, tomate, patate douce, haricots verts, pomme de terre, salade verte, salade de riz, ratatouille, carrelet, falafels aux pois chiches et croquettes de pomme de terre aux épices et aux petits pois -je les avais retirés pour elle- (recettes à suivre!). Elle a mâchouillé un bout de viande de boeuf et des pâtes, et mange régulièrement des espèces de cracottes sans gluten (pain des fleurs).

– Melon, abricot, pêche, nectarine, prune et banane je dirais pour les fruits.

On peut dire que ça avance bien. Elle commence à manger pour de vrai niveau quantité et adooooore ça! Quand elle a faim elle dit « mmmmmm mmmmmmmm ». Elle s’est même mise à pleurer en disant « mmmm mmmmm » lorsque nous avons déplacé sa chaise haute. Au cas où on la priverait de repas solide, pauvre trollounette. Elle mange de plus en plus proprement et manipule très finement ses aliments, je suis impressionnée. Par contre, il faut être rapide si elle mange sur nos genoux.
Un midi, nous mangions dans le jardin et papa Lama avait mini trollounette sur les genoux. Elle a saisi la saucisse brûlante à pleine main avant même qu’il ne calcule qu’elle pourrait le faire. Mon pauvre poussin 🙁 Heureusement, plus de peur que de mal! Une fois installée dans sa chaise haute avec de la salade de riz elle a oublié son accident de saucisse et mangé avec appétit.

La bouffe, une affaire qui roule pour nos trois trolls. Et heureusement! Déjà qu’on est enquiquinés par les allergies alimentaires et le fait qu’ils sont de petits gabarits (à 1 semaine de ses 5 ans notre grande trollounette fait environ 1m pour 14,9kg), si en plus ils ne mangeaient pas bonjour le stress!!