Archives mensuelles : mars 2014

Après le bisou magique, le bisou argentique

Après la fin du monde, que nous allons probablement vivre dans les prochaines années avec la finance aux commandes du Titanic qu’est notre monde civilisé : il est bon de savoir qu’il existe des remèdes naturels pouvant servir de bisou magique pour bien des bobos.

Parmi ces remèdes il y en a un qui commence à refaire surface : l’argent colloïdal. Pour les profanes, il s’agit d’eau contenant de toutes petites particules d’argent :

argent

L’argent est connu pour ses propriétés anti-bactériennes, anti-fongiques, etc. Je vous invite à lire l’infinité d’ouvrages qui expliquent tout ça bien mieux que moi.

Bref, donc, dans le cas d’une crise mondiale genre fin du monde qui se solderait par la fin des temps modernes : c’est à dire une rupture de stock sur les antibiotiques (le seul truc, avec l’eau et la nourriture qui vous manquerait vraiment en cas de scénario à la Mad Max) voici une recette pour fabriquer vous même votre argent colloïdal qui, en plus du reste, s’avère aussi être un excellent antibiotique. (Note de Maman Ours: je ne suis pas aussi catégorique que papa lama, I love pénicilline… A prendre avec des pincettes donc)

caprendtournure

Vous prenez votre batterie de bagnole, ou une alimentation capable de vous sortir du 30V continu, vous y branchez 2 fils au bout desquels vous fixez deux pièces en argent, les cuillers de grand-mère peuvent faire l’affaire si elles sont de bonne qualité (argent 999 millième) autrement prenez des « Maple Leafs Canadiennes », des pièces de monnaie en argent d’une grande pureté. Si vous avez des pièces d’argent dans vos fonds de tiroirs ça peut aussi faire l’affaire, mais assurez vous de leur teneur en argent et qu’elles ne soient pas coupées au Nickel, car un Nickel-Argentique Colloïdal ça doit être un peu toxique sur les bords.

crobard

Placez vos pièces en argent dans de l’eau distillée (pas du robinet car il ne faut pas de sels minéraux dedans), tenues par des pinces crocodiles (ou une bidouille pour les mettre en contact des fils qui vont à votre alimentation), attention : seules les parties en argent doivent toucher l’eau, sinon vous allez hydrolyser vos pinces crocos (ou vos fils en cuivre) et ça vous donnera une potion magique pas très magique.

Au bout de 5-10 minutes, on peut observer que l’eau commence à se teinter d’une couleur dorée, si vous avez un laser vous pouvez observer les fines particules très réfléchissantes en suspension. Pensez à touiller l’eau pour que les particules soient uniformément réparties dans le volume. Vous pouvez observer les volutes de particules d’argent qui se détachent de votre pièce reliée au « moins » et qui migrent vers votre pièce en argent reliée au « plus ». Touillez pour éviter justement qu’elles n’arrivent à destination sur la pièce d’argent « + ».

Voici une photo de mon installation :

DSC_0738

Bref au bout d’environ 20 à 30 minutes, vous aurez une solution aux reflets dorés qui réagit très fortement au laser, le rayon du laser est très très visible dans la solution et illumine les volutes d’argent. (Comme sur ma photo ^^)

Allez ! En cuisine !

 

Papa, quand est-ce qu’on arriiiiiive ?

Chez le trollicus vulgaris, la perception du temps est altérée. Enfin, chez le parentus plantigradus aussi, mais c’est pas pareil.

Einstein, ce brave chevelu parlant anglais comme une vache autrichienne avait quand même prédit un truc de fou : le temps est relatif au mouvement. Rendez vous compte, si vous prenez l’avion et que vous voyagez vers l’est, dans le même sens que la rotation de la terre, vous aurez 59 nano-secondes de retard à votre montre, c’est à dire que le temps se sera écoulé plus vite sur terre, au sol. Si vous avez un ami né le même jour que vous, il aura vieilli de 59 nano-secondes… mais pas vous !

Bon, fatalement, il faudrait faire un sacré nombre de tour de la terre en avion pour garder la jeunesse, ou plutôt pour laisser vieillir les autres plus vite (mais eux ne s’en rendront pas compte… c’est vicieux hein ?)
Mais j’étais là pour vous parler de tout à fait autre chose, bien que l’exemple précédent permette de se faire une petite idée : la relativité du temps perçu par les humains.

N’avez vous pas souvenir, dans votre enfance, que les trajets en voiture étaient interminables ? qu’un trajet d’une heure c’était le bout du monde et que les grandes vacances d’été étaient… vraiment grandes ?

Si vous ne vivez pas à bord de la station spatiale internationale depuis vos 4 ans vous devez avoir répondu oui mentalement à ma question.

Voici un petit tableau permettant de se rendre un peu compte de tout ça. Imaginez que votre troll de 2 ans doive supporter 1 jour de voiture, si on se réfère au premier tableau, cela nous donne 0,18. Ce qui correspond à 0,18% de toute sa vie ! Un trajet d’une journée de voiture pour un enfant de deux ans, c’est donc presque 0,20% de sa vie !

relativité

Si maintenant, on regarde dans le 2ème tableau, qu’on prend notre age, par exemple 30 ans, puis qu’on prend la colonne correspondant à 0,20 % on trouve : 22. Ce nombre indique des jours. Ainsi, à 30 ans, 0,20% de votre vie ça correspond à une durée de 22 jours.

A perception du temps qui passe relatif, quand votre gosse de 2 ans doit rester 1 jour en voiture pour un long trajet, c’est exactement comme si vous deviez rester assis 22 jours ! (si vous avez 30 ans, naturellement)

Cette relativité du temps se retrouve aussi chez les petits insectes, genre les mouches, qui ne vivent que quelques jours, mais qui ont véritablement le sentiment de vivre une longue vie heureuse à vous faire chier et à chier les reste de ce qu’elles ont réussi à vous voler dans vos assiettes sur vos abats-jours.

Donc, quand vos gosses vous posent la question de la mort : « Quand est-ce qu’on arriiiiiiive ? » Faites le calcul dans votre tête et pensez à faire une petite pause, une pause d’une heure pour un enfant de 2 ans correspond chez un adulte de 30 ans à presque une journée de pause, en terme de perception du temps uniquement, naturellement. Vous ne pouvez pas demander à votre gamin de ne dormir qu’une heure la nuit… Nuits qui leurs semblent vaaaaachement plus longues que les nôtres d’ailleurs !

C’est sûrement pour ça qu’ils aiment se lever à l’aube…. ces trolls. Conclusion ? Roulez pendant la sieste, ça vous épargnera de répondre à la question de la mort.

Pendant ma grasse matinée dimanche…

papa lama a géré les trolls. En se promenant dans le jardin ils sont tombés sur une poupée qui avait passé tout l’hiver dehors dans une baignoire en plastique.

Ils ont donc fait un court-métrage mettant en scène une poupée zombie. Evidemment.

Pendant que notre petit troll dormait sur son dos, papa ours dirigeait notre trollounette afin qu’elle prenne elle-même les photos du futur film (à l’aide de la télécommande du déclencheur, je rappelle qu’elle n’a pas tout à fait 31 mois). Ensuite, il lui a fait dire des trucs de zombie dans un micro et l’a enregistrée en train de mâchouiller bruyamment sa tartine de pain.

Le résultat est là.

(âmes sensibles s’abstenir)

Notre petit ogre

Nous avons deux trolls qui sont en fait des ogres. Notre grande choupette, malgré son petit gabarit, a toujours eu un immense appétit. Vers 1 an elle mangeait des portions de légumes/féculents d’adulte! Par contre c’était de la purée, et ce jusqu’à bien 14 mois. Les morceaux, hors pain ou boudoir, ne passaient pas. Ils lui provoquaient des hauts-le-coeur. Nous ne nous inquiétions pas car c’est très fréquent chez les enfants ayant longtemps été nourris par sonde naso-gastrique.

Pour notre deuxième troll je voulais tester la DME: la Diversification Menée par l’Enfant. J’ai découvert cette façon de diversifier en participant à des groupes d’allaitement et de recettes pour bébé pour la grande trollounette. L’idée, c’est de faire confiance à l’enfant et de lui donner directement des morceaux, c’est très bien expliqué sur ce site. Evidemment, ils doivent être bien cuits et fondants. L’enfant doit tenir assis seul, ou être assis contre ses parents s’il ne tient pas parfaitement assis. On lui donne des morceaux assez gros pour qu’il puisse les saisir lui-même et les porter à la bouche. Ainsi, il gère lui-même ce qu’il met à la bouche et ne s’étouffe pas car il n’est pas surpris par ce qu’il mange! Et TOUJOURS sous surveillance! Nous avons donc commencé vers 6 mois, tranquillement, le lait restant sa principale alimentation et la diversification étant encore de la découverte. En parallèle je pensais donner des purées pour chez la nounou, pour lui faciliter la vie (déjà qu’on fait garder un enfant allaité et qui ne dort jamais la journée… Ca a beau être son travail, j’avoue que je n’osais pas « pousser le bouchon »). C’était sans compter que bébé dinosaure refuserait les purées! Eh oui, il ne veut que des morceaux! Et ça se passe très bien chez la nounou aussi, malgré quelques réticences de sa part au début. Par contre, nous le laissons patouiller à la maison, mais chez la nounou c’est elle qui lui présente les morceaux (et lui qui gère leur taille en « mordant » dedans en s’avançant). A désormais 8 mois et demi, bébé dinosaure mange tous les légumes que nous trouvons en cette saison (poireaux, courge, brocolis, fenouil…).

Ici brocolis et courge!

DME

Pour les fruits il mange sa banane tout seul proprement ou presque, des fruits cuits, des compotes de saison (autant dire que c’est surtout pomme-poire lol). Côté féculents il mange seul les pâtes (je fais surtout des macaronis du coup), des bâtonnets de polenta. On arrive à lui donner à la cuillère riz, floraline et semoule. Il mange peu de viande car nous en mangeons peu nous-mêmes. Il adore manger, les repas sont une fête! Et pour nous j’avoue que laisser bébé manger seul nous permet de profiter du repas. C’est sûr qu’après on nettoie bébé/la chaise/le sol au karcher mais sincèrement, ça m’est égal!

Si c’est pas un bébé heureux de manger sa courge avec papa, maman et sa grande soeur ça!!

 

DSC_0702

Et il n’y a pas à dire mais un enfant qui mange des morceaux c’est hyper pratique quand on va au restaurant! Il suffit de lui commander une assiette de légumes et de lui donner un bout de pain (bébé dinosaure est panivore essentiellement). Par contre dans ces cas là nous lui présentons les légumes nous, pour éviter un carnage du restaurant lol

Le portage c’est bon, mangez-en!

Bonjour, mes potentiels lecteurs 😉

Mon premier billet concernera le portage.

J’ai découvert en étant enceinte de ma première trollounette que non la poussette n’était pas ZE moyen ultime de promener un troll. Dans un lot de trucs de puériculture qu’on nous avait prêtés se trouvaient une poussette trio machin chose, une baignoire et… une écharpe de portage. Et pas n’importe laquelle, une longue Storchenwiege coloris inka. C’est comme ça que je suis tombée dedans, mais je vous raconterai cela un autre jour! En attendant je pourrais ouvrir une boutique de moyens de portage je crois… Je suis accro! Echarpes longues, courtes, slings à plis cousus ou non, BBC et manduca… On est équipés! Pas par nécessité, mais par coquetterie je dirais, car finalement une écharpe longue me suffirait, et le manduca pour papa lama.

J’adore la proximité (c’est le moins qu’on puisse dire!!) que l’écharpe nous apporte. En plus de cela c’est léger, pratique (on est à la campagne), joli… Je suis fan et n’utilise jamais de poussette pour bébé dinosaure. Pour ma grande trollounette nous sortons parfois la poussette canne mais ça reste très rare. Même le papa s’y est mis, malgré une énorme scoliose (comme quoi, ça n’empêche pas forcément de porter). Mon noeud du moment pour mini troll? Le DHI (double hamac inversé, j’ai appris avec la vidéo de Justine). Je porte mini troll avec l’écharpe que j’ai cherchée pour lui durant sa grossesse: une labyrinthe violet/turquoise de Didymos, trouvée sur un groupe d’occasions de portage. Nous l’adorons, c’est un vrai doudou, et elle est superbe!

Bébé dinosaure a 8 mois et je le porte dans le dos depuis peu de temps, alors que je portais sa soeur dès 6 mois dans le dos en kangourou dos (j’ai attendu qu’elle n’ait plus d’électrodes pour la passer dans le dos, ça aussi je vous le raconterai plus tard). La raison qui fait que j’ai tardé est que son RGO le fait se tortiller très fréquemment et qu’en kangourou il « décapsulait ». Mais bon il a franchi la barre des 8 kg, et se fait lourd donc le porter sur le dos s’imposait. Sans compter que j’ai souvent besoin de mes deux bras. Donc je me suis lancée dans le DHI et nous adorons tous les deux. Il se sent bien contenu, et peut gigoter sans crainte. Niveau répartition du poids c’est le meilleur noeud que je connaisse jusqu’à présent. De plus, il est très curieux et peut ainsi surveiller ce qui se passe autour de lui. Ici par exemple il surveille sa soeur ^^. D’où la position bizarre.

DSC_0467

(Une de nos poules fait sa star au premier plan)

Comme vous pouvez le constater ma trollounette aussi porte! Là par exemple elle promenait mouton dans son sling. En ce moment elle veut porter sur le dos, comme maman. Je vais devoir lui coudre un mini mei tai je pense! Elle était très fière de porter mouton sur son ventre, comme « bébé dinosaure quand il était tout petit petit ».

Papa lama lui, préfère le manduca. « C’est pas compliqué, y’a pas de noeud bizarre à faire et de pans qui trainent dans la fange ». Quand on part en balade, je charge bébé dinosaure dans le dos et papa lama met le manduca vide sur son dos. Ainsi, la trollounette peut monter quand elle le souhaite. En général, ça arrive vite vu que faut pas déconner, elle a le droit d’être portée comme son petit frère naméo! Du coup c’est pas hyper règlementaire niveau tenue (manteau pour papa et trollounette) mais bon tout le monde est content et c’est ce qui compte!!

DSC_0486

 

(un enfant se cache sur cette photo)

Quand il porte sa fifille au milieu de la civilisation je vous dis pas le succès pour lui!! Moi on me regarde comme une hippie bizarre (bon ok j’exagère, les gens trouvent ça mignon en général) mais lui non, c’est un acte héroïque qu’il fait visiblement 😉

Toujours est-il que nous portons nos enfants, et qu’ils adorent. D’ailleurs bébé dinosaure dort très très vite en écharpe, lui qui dort en moyenne 45 minutes par siestes…

DSC_0488

Voilà ma première vraie contribution à ce blog, merci ce m’avoir lue 🙂