Archives mensuelles : octobre 2016

10 kg de perdus

Depuis le 1er août je me suis lancé le défi de perdre 30kg (au moins). Une de mes amies diététicienne m’a aidée à pointer du doigt ce qui, au quotidien, m’empêchait de perdre du poids. Je mangeais ce que mon corps utilisait (je ne perdais pas de poids et je ne grossissais pas non plus) mais j’avais besoin d’un coup de pouce pour perdre. Je ne pensais pas perdre aussi bien et sur la durée.

J’ai franchi le cap psychologique (et physique!!) des -10 kg, et je suis super contente et fière de moi. J’avais peur que passés les 5-6 premiers kilos la perte ralentisse, mais non, ça va. J’ai pourtant eu des semaines pas assidues du tout (la faute aux nuits d’enfer de ces derniers temps, cf articles sur nos problèmes de nounou), et malgré tout la courbe descend 🙂
Il faut cependant avouer que même en étant peu assidue je n’ai pas fait d’excès de folie non plus. Déjà parce que ma puce allaitée est APLV (donc je ne peux pas me jeter sur du nutella ou du fromage), et parce qu’étant donné les allergies des trolls il n’y a rien d’industriel à la maison. Quand tu dois te faire tes cookies d’un coup bin ça t’évite une pulsion!

Par contre je vais avoir des bâtons dans les roues régulièrement à cause de ma thyroïde. L’endocrino m’avait dit de l’appeler dès 5 kg perdus pour réajuster mon traitement. Je l’ai appelée à 6kg (vu que j’ai stagné un peu à -4 et hop d’un coup -6!). Le temps de recevoir l’ordonnance pour la prise de sang, de la faire, d’avoir de nouveau l’endocrino au téléphone, de recevoir la nouvelle ordonnance, de baisser mon traitement et qu’il fonctionne, j’ai passé bien 3 semaines en hyperthyroïdie. En gros, en plus de l’épuisement lié à notre absence de nuits, je me suis retrouvée à tachycarder et avec une fatigue intense due à ma thyroïde qui se surajoutait à la fatigue initiale. Ca plus l’énervement et la déprime, c’était vraiment une période très très très compliquée à gérer. Du coup je surveille mon poids de près pour ne pas me retrouver dans ce genre de situation de nouveau. Depuis la modification de mon traitement j’ai perdu 2 kg, donc dans 2kg je la rappelle!

Avec les nuits de nouveau moins chaotiques (pour ne pas dire inexistantes) je vais pouvoir reprendre le sport aussi. Un peu de renforcement musculaire à la maison, couplé à du vélo elliptique et à de longues balades avec les trolls!

Je suis fière de moi 🙂

9 mois

Hier, notre mini Trollounette a eu 9 mois. Déjà! Elle est très agréable à vivre et souriante. Son caractère et sa personnalité sont bien définis depuis déjà un moment, c’est passionnant de voir la personne qu’elle est et devient. C’est une enfant persévérante, avec une grande volonté d’avancer, d’évoluer, c’est incroyable de voir ce petit être essayer encore et encore. Elle n’est pas très câline mais adore être gluée à nous.
9mois

D’ailleurs, depuis hier je ne la reconnais plus et j’avoue que je sature. Trop de contact, trop de « mamaaaaan ». Je crois qu’on a un mélange d’angoisse de la séparation, rhume et dents qui fait qu’elle a besoin de moi tout le temps. Je sature d’être indispensable. Je veux pouvoir boire un café chaud, assise à table. Avoir 10 minutes SEULE. Là pendant que j’écris, assise sur le lit de son frère (pleine d’espoir qu’elle joue aux legos et aux voitures car elle adore ça), elle se met debout en se tenant à mes jambes, essaye de m’escalader pour monter sur le lit, tire l’écran…

Ce matin elle chouine beaucoup (entre son rhume et les dents je comprends) et ça m’agace. Je culpabilise d’être agacée parce qu’elle n’est pas bien et a besoin de moi, mais j’en ai marre qu’elle soit toujours accrochée à mon pantalon, ou dans mes bras, ou en train de pleurer car je me suis éloignée de 50cm. Je ne peux rien faire, tout est long et compliqué. Elle ne veut pas être portée (sinon je la mettrais dans mon dos), elle veut faire sa vie, mais si possible gluée à moi. Elle est crevée et s’endort contre moi mais dès que je tente de la poser elle se réveille et hurle…

Bien sûr, elle ne fait ça que si je suis dans les parages. Si je suis loin tout se passe très bien…

Pas facile d’être maman… Et en même temps mon pauvre bébé maladou 🙁

Nouveau départ

Voilà, ma Pétoune a commencé à aller chez sa nouvelle nounou. Ca s’est très bien passé pour l’instant, on verra après la journée complète de lundi. Elle a joué, rigolé, bien mangé, pas pleuré, escaladé un banc et une table (la nounou a donc vite réadapté son temps « dos tourné » à la Mini: moins de 4 secondes lol). Elle n’y a pas encore dormi à la sieste, mais vu le traumatisme sieste qu’elle traîne de l’ancienne nounou, on va y aller progressivement. La nounou ayant en garde un bébé plus jeune qui a fait une oesophagite (et donc devait passer la journée à la verticale), ça ne l’embête pas du tout de devoir l’endormir à bras, le temps de réapprendre à dormir.

Au moment où je vous parle elle fait la sieste du matin dans son lit, à la maison, après une nuit plutôt bonne (1 réveil). Elle a passé la matinée + le repas de midi chez la nounou hier et clairement le changement au niveau du sommeil est radical. Ca se voit aussi au niveau des deux grands trolls. Ils sont actuellement en train de jouer à côté de moi: Grande Trollounette fait du sablimage, pendant que Petit Troll joue au sable magique. Le tout sans cris ni chamailleries.

sablimage sablemagique

Pourvu que ça dure!

C’est pas qu’on en chie, mais un peu quand même…

Quasi 3 semaines se sont écoulées depuis mon dernier article.

Pour résumer, la mini trollounette nous fait des nuits pourries et n’est plus posable pour la sieste depuis plus d’un mois. Par nuits pourries j’entends réveils toutes les heures, coucher qui dure 1h30, réveils en pleurant pendant plus d’une heure… Pas juste 1 ou 2 réveils rapides.  Nous notons une grosse amélioration (nuits complètes!!!) les WE et mercredis soirs, après qu’elle ait passé du temps avec nous. Il s’avère que notre nounou la laissait pleurer (parfois 30 minutes!!!) dans son lit. Malheureusement nous n’avions pas d’autre mode de garde sous le coude, beaucoup de formations/rdv importants pour papa lama au boulot et je suis en période d’essai dans mon nouveau boulot. Bref compliqué. Heureusement, notre ancienne nounou a entendu notre détresse et a réussi à nous trouver une place pour la mini!! Quel soulagement, hier était le dernier jour chez la nounou pour la mini Trollounette. Lui annoncer que nous rompions le contrat a été difficile pour Papa Lama (j’ai botté en touche), notamment car elle aime réellement nos enfants, ce n’est pas de la malveillance de sa part, juste une façon de faire aux antipodes de la nôtre. C’est fait. Nous commençons l’adaptation chez notre autre nounou cet après-midi.
J’espère qu’elle va s’y sentir aussi bien que son grand frère s’y sentait, et être plus sécure donc plus relax…