Quand la prématurité vous rattrape…

Aujourd’hui rien de particulier à l’horizon. Pas de date anniversaire de truc triste, un WE sympa de prévu… Et malgré ça j’ai fondu en larmes au déjeuner. Parce que malgré moi mon cerveau a calculé qu’aujourd’hui notre bébé zen a l’âge qu’avait notre grande trollounette quand elle est sortie de néonat. Eh oui, elle y a passé 66 jours. Et aujourd’hui plus qu’un autre jour je me rends compte de tout ce que j’ai partagé avec notre bébé zen, que la grande trollounette n’a pas connu: les tétées à volonté, les peau-à-peau des heures dans notre lit, les endormissements contre moi, la participation à la vie de famille pendant qu’elle fait la sieste dans mon dos… Tout ça ma grande puce ne l’a pas vécu. A la place elle a eu les gavages par sonde gastrique, les dodos dans une boite en plexiglas, puis les tétées à heures fixes avec pesée avant et après, les peau à peau dans un univers aseptisé et bruyant, avec toujours du monde autour, les endormissements sans sa maman, les bips de son scope…

Même si elle va très bien maintenant, à 4 ans et demi, certaines plaies ne cicatrisent jamais vraiment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *