DME: 10 règles de sécurité

Eh oui, encore un article sur la DME! Comme ça, on dirait que j’ai des tas de temps libre pour vous parler du sujet, mais en fait j’ai un secret: j’ai découvert la touche « planifier » un article, ce qui me permet de ne pas vous saouler d’un bloc avec mes articles! En gros j’ai du temps une fois et j’en profite pour écrire à fond. Youhou Maman Ours découvre la technologie!

Si vous souhaitez débuter la DME vérifiez que vous êtes au point niveau sécurité.

1. Bébé est prêt
(voir l’article du 4 août)

2. Toujours donner le sein (ou le biberon) avant de donner du solide: ça facilitera le gag reflex (le réflexe vomitif) en cas de morceau un peu difficile à gérer, et donc, sa sortie.

3. Restez avec bébé, ne le laissez jamais seul avec de la nourriture.

4. Il doit se tenir le dos bien droit dans une chaise haute adaptée (ou sur les genoux, ou sur un réhausseur), et non dans un transat incliné.

5. Proposez des morceaux de la taille du poing, que bébé peut attraper et grignoter. Evitez les petits morceaux, les morceaux trop durs ou les morceaux de la largeur d’un index qui font pile poil la taille de sa trachée.

6. Laissez-lui les morceaux à disposition, ne lui donnez pas! En les prenant lui-même il a une idée de la taille et de la texture du morceau, ce qui lui permet d’éviter les fausses routes au maximum.

7. Attendez un peu avant de proposer des quartiers de pomme crue ou de la carotte crue en bâtonnet, les morceaux peuvent se détacher et sont difficiles à gérer pour bébé. Par contre vous pouvez les proposer cuites ou râpées.

8. Attention également aux aliments qui collent au palais ou pourraient se coller dans la gorge comme le pain de mie par exemple.

9. Tant que bébé ne mastique pas convenablement, évitez d’introduire les purées et compotes. Il existe un réel risque de confusion et donc, de fausse route. En effet, les purées et compotes ne se mastiquent pas mais « s’aspirent ».

10. Valable pour tous les parents, même ceux qui ne pratiquent pas la DME: Vérifier vos cours de secourisme! Mais n’intervenez pas au moindre toussotement, vous risqueriez de rendre grave une situation qui ne l’était pas 🙂

 

Capture d’écran 2016-08-03 à 16.14.30Illustration extraite du PDF complet proposé par le CHU de Sherbrooke à cette adresse

2 réflexions au sujet de « DME: 10 règles de sécurité »

  1. Sophie MARTIN

    Pour une méthode sans danger DME , vous êtes quand même assez prompte à diffuser les différentes techniques de secourisme en relatives aux étouffements …

    Répondre
    1. Maman Ours Auteur de l’article

      Bonjour, je ne comprends pas le sens de votre intervention? Je suis formée aux premiers secours depuis mes 16 ans et fais mes recyclages tous les 4 ans. Il me semble important de faire de la prévention. Toute personne en contact avec des enfants/bébés devrait savoir gérer une situation d’urgence avec étouffement. N’importe quel bébé qui se déplace peut se retrouver à mettre à la bouche un caillou, bouchon de stylo, noyau d’olive… Comme je le signale dans l’article, connaître les gestes de premiers secours est valable pour tous les parents, même ceux qui ne font pas la DME.
      Personnellement je n’en ai jamais eu besoin avec mes petits en DME. Ils gèrent très bien les petits noyaux comme ceux d’olive dès qu’ils ont leurs incisives 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *