Les dates qu’on n’oublie jamais

Hier soir, en regardant l’heure sur mon téléphone j’ai vu la date, 22 novembre. Déjà. Je ne m’y attendais pas, je pensais que nous étions le 20 ou le 21, mais non, c’était le 22. La veille du 23 donc… Je ne m’y étais pas préparée. C’est con, parce que forcément on allait y arriver à cette fichue date, mais le temps a filé si vite ces dernières semaines que le 23 pointait son nez sans crier gare.

Hier soir, j’étais inconsolable. Papa Lama a été d’un grand soutien. J’ai pu me lever le coeur léger ce matin, laissant de côté mes questionnements sordides pour me rappeler des belles choses.

Tu aurais dû avoir 30 ans aujourd’hui, mais nous ne les fêterons jamais ensemble, tu en as décidé autrement. On ne peut pas dire que la vie ait été tendre avec toi, et j’espère que la bonne dizaine d’années passées ensemble t’auras mis du baume au coeur.
Il faut dire qu’on s’est quand même bien marrées! Quand il s’agissait de faire la fête il n’y en avait pas une pour rattraper l’autre!!
Ce matin, quand je pense à toi, je souris. Je souris à nos blagues, à nos délires, à nos chansons (combien de fois avons-nous braillé « Roooooxaaaaaane » ou System Of a Down!!), à nos recettes (plus ou moins réussies), aux soirées « séries/gratouilles de chat/bière », aux toasts cramés et aux concerts à pied, au Malibu sur la plage et à l’Abreuvoir…

Tu n’es plus là, mais je pense à toi.

Et je m’excuse. Je suis désolée de n’avoir pas pu te sauver. Vraiment… Mais tu sais ce qu’on dit, on ne sauve pas les gens contre leur gré… C’est pour ça que j’ai quitté le navire, pour ne pas me noyer avec toi…

A toi, Nounou… TCHIN TCHIN

tchin

PS: Sevius donne un coup de patte à Fristouille, il n’oublie pas sa maman chat <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *