Archives du mot-clé aider les bébés prématurés

Donner son lait

Quand grande trollounette est arrivée, très en avance, elle n’était pas encore capable de téter. Le temps que j’ai ma montée de lait, que le lait que je tirais pour elle aille au lactarium pour être traité, et revienne à sa néonat, il s’est passé environ 10 jours. Pendant ces 10 jours, grande trollounette a d’abord été nourrie par perfusion, puis a eu un peu de lait d’autres mamans dans sa sonde naso-gastrique. Je me suis alors promis de donner de mon lait à chacun de mes allaitements, pour aider à mon tour ces tous petits bébés et leur maman. Ca me tenait à coeur, d’autant plus qu’à cause d’un traitement médicamenteux je ne peux plus donner mon sang depuis 2006.

Où donner son lait?

Vous pouvez contacter le lactarium le plus proche de chez vous, même s’il est loin! Le lactarium de Lyon draine de grandes distances. Les collecteuses vont même en Ardèche.
Ce lien peut vous aider.

Comment se passe le don de lait (cas du lactarium de Lyon)?

Avant tout don vous avez à répondre à un questionnaire médical avec un médecin (au téléphone pour ma part, j’habite assez loin de Lyon). Suite à ce questionnaire, si vous pouvez donner votre lait (pas de traitement contre-indiqué, de tabac, si vous n’avez pas été transfusée…) on vous envoie (ou une collectrice passe vous amener) tout le nécessaire pour tirer: tire-lait, kit de téterelles, biberons stériles, étiquettes, thermomètre pour vérifier la température de votre frigo/congélateur, fiche de suivi de la température…
Il vous est demandé de tirer chaque jour pour le lactarium (ce n’était pas le cas lors de mes deux précédents dons), de stériliser le kit de tirage avant chaque recueil, de vous laver les mains, et de surveiller le stockage. La collectrice passe une fois par mois en s’adaptant aux horaires et contraintes des mamans donneuses. Par contre votre bébé passe TOUJOURS en priorité. Le médecin fait régulièrement le point sur votre questionnaire médical au téléphone, et vérifie que votre bébé grandit et grossit bien.

J’avoue que je ne pouvais pas tirer tous les jours, genre le mercredi avec les 3 enfants ce n’était pas possible, mais ce n’était pas très grave tant que les recueils étaient réguliers. J’ai du arrêter en juin car j’ai du prendre un anti-histaminique costaud pour mes allergies, compatible avec l’allaitement de mon bébé mais pas terrible pour des minis-bébés avec des problèmes de santé. Je m’étais dit au départ que je tirerais jusqu’en juillet vu qu’avec les vacances scolaires j’ai les 3 trolls dans ma caverne, donc ça va, ça ne m’a pas trop frustrée.
Car oui, c’est contraignant, mais c’est tellement important et ça m’a tant tenu à coeur, que j’étais toute émue de recevoir ma petite carte de fin de don 🙂 En cumulé on doit approcher des 60L de dons, 20L par allaitement (j’arrondis) je dirais.

Je suis fière de moi, et en cette période de spleen, ça me fait du bien de me dire que j’ai pu aider énormément de bébés et de mamans, et que ma mini trollounette a des frères et soeurs de lait 🙂

lactarium