Archives du mot-clé allaitement

La DME: faire confiance à bébé pour sa diversification

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez déjà que nous appliquons la DME depuis notre deuxième troll. Pour ceux qui arrivent par ici, ça peut paraître étrange.

Qu’est-ce que la DME?
Il s’agit de la Diversification Menée par l’Enfant, ou diversification autonome.
Concrètement, c’est l’enfant qui décide des quantités et des moments où il a faim, et les parents qui s’occupent de la qualité. Cela nous semble la suite logique de l’allaitement à la demande. Le bébé sait très bien gérer sa satiété dès la naissance, pourquoi pas plus tard?
Notre « philosophie » à papa Lama et moi est que bébé participe tout de suite aux repas de la famille (temps de repas et menu). Nous avons donc des repas comportant toujours des aliments adaptés à bébé (sans ajout de sel notamment).
Ce midi nous avons mangé une salade composée (pomme de terre, haricots verts, tomates et concombre), elle a mangé des haricots verts (le reste était coupé trop petit). Au goûter un bout de brugnon et du pain des fleurs…

Mais encore?
Eh bien, comme on laisse l’enfant gérer sa faim et ce qu’il veut manger, il n’est pas question de lui donner des aliments mixés comme lors de la diversification classique. Parce que manger de la purée seul à 6 mois, c’est impossible, ce qui fait que c’est le parent qui donne et est le principal acteur du repas, contrairement à la DME. Et que le but de la diversification alimentaire est d’introduire les aliments et de faire découvrir à l’enfant des goûts et des textures, le lait restant son aliment principal la première année.

Quand commencer la DME?
Je vous conseille ce site qui est très très bien fait (je trouve).
Donc globalement, on attend environ les 6 mois de l’enfant. Mais il n’y a pas seulement l’âge qui entre en ligne de compte! 

Pourquoi 6 mois?

Pour des questions de:
– maturité: intestinale, immunitaire…
– tonus: l’enfant doit tenir son dos droit sans effort afin de se concentrer sur ce qu’il mange, c’est la base de la sécurité. On ne donne pas à manger à un bébé dans un transat incliné, cela présente trop de risques de fausse route.
– Coordination main-oeil: il faut que bébé arrive à mettre l’aliment à la bouche.

A noter pour les puristes de la motricité libre: personnellement je fais une entorse à la motricité libre sur le point « tient assise dans sa chaise mais ne se met pas assise seule ». En dehors des repas dans sa chaise, je ne l’assois jamais, et elle cherche à le faire d’elle-même depuis plusieurs jours, mais n’est pas du tout près d’y arriver 🙂

Comment ça s’est passé dans notre caverne?

Mini trollounette était très intéressée à 4 mois 1/2, tenait très bien son dos assise sur nos genoux, portait les choses à la bouche. Je me suis retenue de commencer pour laisser le temps à son système digestif d’être un peu mieux armé pour travailler avec la nourriture solide. Je dis que je me suis retenue car sa soeur a commencé les purées à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois d’âge corrigé. Et son frère a commencé la DME à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois 1/2 d’âge corrigé. Eh oui, les aînés sont prématurés! Je me suis retrouvée avec ce bébé à terme, hyper tonique, me faisant penser à ses aînés à l’âge de 6 mois voire plus (gabarit, tonicité) alors qu’elle n’avait que 4 mois 1/2! Mais bon, ce n’était pas le moment et nous avons patienté.
Je ne regrette pas car au bout de la troisième présentation de nourriture mini trollounette a mâché avec ses petites gencives. Un vrai beau mouvement de mastication bien ample sur du melon mûr. Il faut dire qu’on ne rigole pas avec la nourriture à la maison! Je ne vous raconte pas la bande de goinfre que nous avons…

Je vous parlerai sécurité et DME dans un prochain article et vous dirai un peu où nous en sommes actuellement 🙂

Un an de notre petit troll… Retour en arrière!

Et voilà, notre mini troll a eu un an samedi! Ca passe trop vite!! Je vais vous raconter son arrivée.

Suite à la grossesse et à l’arrivée en catastrophe de sa grande soeur, j’ai été très suivie. J’ai eu des contractions dès 14SA, arrêtée au repos à 21SA. Aspegic pour faciliter les échanges dès le test de grossesse positif, suivi échographique tous les mois pour vérifier la croissance… Petit bébé à l’écho des 12sa, un peu plus petit et notch vers 17sa, j’ai du lever le pied et arrêt total quelques semaines après. J’ai contracté toute la grossesse mais rien d’inquiétant. Suivie à domicile par une SF vers 25 SA il me semble pour monito et compagnie. La courbe de croissance de mini a commencé à remonter dès le repos, pour arriver à une courbe parfaitement moyenne et des échanges impeccables à l’écho de 35sa+3. La spécialiste qui me suivait m’a alors dit que c’était notre meilleure écho depuis le début et que finalement, j’irais peut-être à terme!

J’étais à la fois heureuse que tout aille bien et inquiète car personne ne m’avait parlé d’aller à terme à part au début de ma grossesse, mais quand les échanges ont commencé à être moins bons et la courbe de croissance de mini à fléchir vers le bas, cette hypothèse n’a plus du tout été évoquée! Nous voilà donc avec papa lama dans la voiture, à nous demander comment nous allions faire avec un bébé de 3kg, soit deux fois le poids de notre première trollounette!!
C’était sans compter les blagues de Dame Nature… J’ai perdu les eaux dans la nuit! Nous voilà donc en route vers la maternité (après avoir répété à papa lama que non je n’avais pas fait pipi au lit et que oui j’étais sûre que j’avais perdu les eaux…). Seul souci: le travail n’avait pas commencé. Ayant eu une première césarienne ils ne pouvaient pas me déclencher et avaient prévu une autre césarienne (ce que je ne voulais pas) un peu moins de 48h après la perte des eaux (j’ai perdu les eaux dans la nuit du mercredi au jeudi, ils ne pouvaient pas me programmer une césarienne dans la nuit du vendredi au samedi donc ils pensaient la faire dans la journée du vendredi). J’ai donc passé le jeudi à faire le tour de la maternité sous la pluie avec la marraine de notre mini troll pour lancer les choses. Elle m’a également amené des granules homéopathiques de sauge.

J’ai commencé à avoir quelques contractions mais rien d’extraordinaire. La nuit par contre je l’ai passée à 4 pattes, seule dans ma chambre de grossesse patho, avec une poche des eaux rompue et des contractions dans les reins, l’horreur!! Heureusement mini s’est retourné au petit matin et j’ai eu les contractions devant, bien moins douloureuses! Malheureusement le travail n’avançait pas assez vite, ce qui était déprimant après deux nuits blanches. Cependant, le vendredi matin ça s’est accéléré et on m’a transférée en salle de naissance avec un col à 1. 3h après, mini troll était parmi nous. Il est sorti seul, en une poussée, un vrai viking! 2,3kg pour 45 cm, il nous paraissait tout dodu, malgré les « mais madame, c’est un petit poids! » du personnel. Heureusement, la SF qui a fait naître notre bébé était très douce et pas du tout alarmiste 🙂 Choupetou est donc né et a tété comme un pro tout de suite, malgré sa petite prématurité.

DSC_0730

Puis a commencé le parcours du combattant, le bras de fer avec le personnel hospitalier! Mais je vous raconterai ça plus tard, aujourd’hui, je ne vous parle que des bons souvenirs 🙂

Mini a donc eu un an. Un an de rires et de câlins, de tétées et de balades en écharpes 🙂

DSC_0279

 

(ça bave!)

 

Joyeux anniversaire petit troll mignon 🙂

 

 

 

L’autre soir, au resto

L’autre soir nous sommes allés au restaurant avec mini troll, grande trollounette étant au vert chez ses grands-parents (qui n’ont pas le pied cassé contrairement à maman ours). Mini troll ayant 9 mois, son repas du soir consiste en une tétée et du mâchouillage d’aliments divers selon ce qu’il y a (genre 3 haricots verts ou une croûte de pain). Je mets donc mini troll au sein tout en prenant l’apéritif avec papa lama.
Ce restaurant est un peu ma « cantine ». Ca fait plusieurs années que j’y vais parfois le vendredi midi avec mon papa lorsqu’il travaille dans le secteur, donc ils m’ont vue enceinte de grande trollounette puis de mini troll. De plus, nous  allons parfois y manger tous les 4 le samedi midi après être allés au marché. Ils sont donc habitués à nous voir mais ont remarqué seulement ce soir-là que mini troll tétait « encore ». La serveuse était très étonnée, que j’ai « encore » du lait, donc je lui ai expliqué que tant qu’il tétait j’avais du lait. Elle a donc raconté aux autres serveuses que je le nourrissais encore (ce terme me fait marrer, comme si une maman ne nourrissait plus son enfant de 9 mois lol. C’est vrai quoi, il peut bien faire à manger tout seul!). Ce n’était pas du tout une critique négative, juste de l’étonnement de sa part, et de la part des autres serveuses. Etonnement aussi devant mon apéritif, à savoir, une bière pression! Après quelques explications, notre commande est prise.
Et là une personne très âgée s’approche et s’excuse de nous déranger, mais elle voulait voir le très beau bébé encore nourri par sa maman. Mini troll lui faisait de grands sourires, et elle était ravie. Elle nous a félicités pour ce beau bébé bien nourri et gracieux, s’est encore excusée puis est retournée à sa table. Une dizaine de minutes après, son mari est venu lui aussi à notre table! Il était très ému devant notre mini troll (toujours souriant et gazouillant, un haricot vert à la bouche), les yeux humides et la voix tremblante. Il ne savait visiblement pas quoi dire, il s’est donc contenté d’essuyer une larme et de presser doucement l’épaule de mini troll en souriant.

Bin j’ai pleuré…