Archives du mot-clé aplv

Réintroduction des PLV (et brebis/chèvre) pour la Mini, test 2

Fin 2016 nous avons tenté de réintroduire les PLV pour la Mini. Depuis octobre je peux en consommer (je rappelle qu’elle est allaitée et que les PLV passent dans le lait maternel) sans conséquences pour elle (bon, je parle d’une pizza ou d’une viennoiserie ponctuellement, pas de raclette tous les jours hein!). Je m’étais dis qu’on allait faire comme sa grande soeur.

La Grande Trollounette a vu son APLV détectée vraiment tardivement, vers 2 ans et demi. Vers 3 ans et demi nous avons eu le feu vert de l’allergo pour tenter une réintro via les petits beurres (les biscuits): 1/4 par jour sur plusieurs jours puis 1/2 etc… Ca n’a pas marché, le comportement de notre puce a changé du jour au lendemain. Nous avons tout arrêté et elle est redevenue la trollounette que nous connaissions! Nous avons retenté une réintroduction plus tard mais cette fois avec du fromage de chèvre, ça a bien fonctionné. Puis du yaourt au lait de chèvre/brebis… Le but était qu’elle puisse manger comme les autres enfants à la cantine, ce qui a été possible au cours de la moyenne section (sauf le dessert/fromage). Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint ( elle est en grande section) elle mange vraiment tout comme les autres à la cantine, même le dessert, et nous restons sans produits laitiers à la maison pour ne pas surcharger son organisme. Il aura donc fallu plus d’un an de réintroduction progressive (et encore, elle en consomme seulement 4 midis par semaine sauf vacances scolaires où elle n’en mange pas du tout) mais on y est arrivés! La seule chose c’est qu’elle a la peau sèche en permanence mais ça reste bénin.

Bref, nous pensions faire pareil pour la mini, commencer par des laitages à base de lait de chèvre. Sauf que quand je lui ai donné 2 mini cuillères de yaourt en octobre (ou novembre), elle a tout vomi dans la demie-heure. Echec donc!

Depuis la semaine dernière nous retentons mais cette fois avec du beurre. Cette semaine elle a donc eu durant 5 matins d’affilée un peu de beurre sur son pain, l’équivalent d’1/4 de portion individuelle, et ça se passe bien, rien à signaler pour l’instant donc je vais voir avec la nounou pour qu’elle lui en mette un peu aussi dans ses repas de midi. Actuellement, elle n’a aucun laitage d’origine animale (à part ce petit bout de beurre depuis une semaine). Elle tète à volonté avec moi. Jusqu’à présent je laissais 200 à 300mL de lait maternel à sa nounou pour une journée de garde mais avec le retour de couche j’ai désormais énormément de mal à tirer mon lait au travail donc je lui donne ce que je peux, et je me dis qu’à un an tant qu’elle tète bien avec moi et qu’elle mange bien à côté, ça ne pose pas de problème si elle n’a pas de lait chez la nounou. Mais clairement si elle mangeait des yaourts je ne me poserais pas autant de questions… Pas facile ces allergies alimentaires quand ça touche nos tout-petits…

La semaine prochaine le Moyen Troll a RDV chez l’allergo, on verra ce qu’il en est pour lui mais clairement on n’est pas du tout dans une optique de réintroduction des PLV ni du gluten. Déjà si je pouvais lui redonner des légumineuses je serais la plus heureuse!!!

Allergies du Petit Troll

Un point sur les allergies du Petit Troll et un petit historique.

Dès sa naissance nous avons vu qu’il était allergique aux protéines de lait de vache (APLV) mais également à tout ce qui y ressemblait: brebis, chèvre, boeuf, veau, soja. On parle d’allergie croisée du fait de la forme assez proche des molécules. Il était allaité exclusivement et du coup nous avons pu rapidement faire le lien entre ce que je mangeais et ses réactions. Selon ce que je consommais et selon la quantité, les réponses étaient plus ou moins fortes: du RGO empêcheur de dormir à l’urticaire géant pendant 48h.

Quand il a commencé à manger solide, il a également fait un urticaire géant avec de l’agneau, et vomissait le saumon. Sans compter une réaction cutanée à la pêche (cadeau de mes origines méditerranéennes). Heureusement, beaucoup de ses intolérances ont disparu avec l’âge, vers 2 ans ou un peu avant. Toujours très intolérant aux PLV, le reste s’était bien estompé, ce qui nous facilitait la vie. Et un « accident d’éviction » ne le faisait plus vomir toute l’après-midi, mais lui donnait « seulement » mal au ventre et la diarrhée pendant 3 jours.

Ses 2 ans passent, je suis enceinte et il arrête de téter vers 2 ans et 4 mois (je suis alors enceinte de 5 mois). Je vous dis ça car, hasard ou pas, tout a flambé après le sevrage. Il commence à avoir des selles liquides, nous sommes fin 2015. 1 selle sur 4, 1 sur 3… Je mets ça sur le compte du stress (je devais accoucher début février), d’une rhino qui ne passe pas… Janvier aucune selle moulée (fin janvier j’accouche), février pareil, mars je m’inquiète. En plus des diarrhées, il est vraiment surexcité en permanence. Une collègue de Papa Lama trouve que ça colle au tableau clinique de son mari qui souffre de la maladie coeliaque. On fait une analyse des selles au cas où vu qu’il passe beaucoup de temps à jouer dehors et à mettre les mains à la bouche mais en mon for intérieur je pense au gluten. En effet, depuis la fin de ma grossesse, avec la fatigue j’avoue qu’on a mangé beaucoup de pâtes et de pain. Le timing colle avec ses selles liquides de plus en plus nombreuses. Je précise que Papa Lama pourrait ne se nourrir que de pâtes et de pain, moi c’est plutôt le riz ^^. Et puis, on ne mangeait de la viande qu’une fois par semaine à la maison et de nombreuses alternatives contenaient du gluten (voire du gluten pur quand je faisais nos lasagnes au seitan maison dont raffolait Petit Troll). Bref , coproculture négative. Quand tu en es à prier pour avoir une salmonelle positive c’est que vraiment, ça pue…
On continue de chercher car Petit Troll mange VRAIMENT beaucoup mais perd du poids (presque 1 kg entre janvier et mars. A 3 mois de ses 3 ans, il ne pèse que 12kg) et ne grandit pas. De plus, il était continent, mais c’est désormais impossible avec la diarrhée. Ses analyses reviennent parfaitement normales, avec d’ailleurs un taux de fer tout à fait dans les clous malgré les diarrhées et le quasi végétarisme, n’en déplaise aux détracteurs du végétaisme… Nous sommes déjà en juin, Petit Troll est censé rentrer à l’école en septembre, donc sans couche, il est vraiment petit (87cm à 3 ans)… Il nous reste une chose à tester: l’éviction du gluten.

Autant vous dire que je suis JOIE et BONHEUR. Les portes du « noglu » s’ouvrent à nous. La généraliste qui suit Petit Troll nous dit de garder les factures et les étiquettes des produits sans gluten pour une éventuelle prise en charge par la sécurité sociale. Je découvre donc cet univers des étiquettes des glutenfree.

glutenNotre nouvelle décoration sur le frigo

Même si c’est compliqué au début d’être sans PLV ni gluten, on s’y fait. On s’y fait d’autant mieux qu’on note une réelle amélioration au niveau des selles. Au bout de 10 jours, Petit Troll fait plus de selles moulées que de selles liquides, chose qui n’était pas arrivée depuis plus de 6 mois. Nous tenons une piste très sérieuse avec ces résultats et continuons dans cette direction.
Parfois nous avons un raté, en achetant par exemple un paquet de gâteaux ou de pain sans gluten.  Mais qui contient du lait… On s’en rend compte très très vite… On a fait l’erreur quelques fois, mais ce n’est plus le cas désormais (ou alors il nous arrive d’acheter un truc sans gluten puis de vérifier à la maison et de nous rendre compte avant de lui donner que ça contient du lait, comme par exemple le paquet de gâteaux que j’avais acheté pour l’école…).
Bref, pour les 3 ans de Petit troll, j’ai fait un gâteau sans PLV ni gluten, et ça allait. Ce n’était pas encore trop compliqué.
Mais comment en sommes-nous arrivés à une éviction des PLV, du gluten mais aussi du soja et des légumineuses?
La suite sur le blog samedi!

Avoir un enfant polyallergique

Aujourd’hui nous avions notre RDV annuel chez l’allergologue.

Le bilan pour notre Grande Trollounette est plutôt positif. En effet, depuis février elle mange à la cantine l’entrée et le plat comme les autres enfants et nous fournissons un dessert sans lait. A la maison on ne consomme aucune protéine de lait animal. Etape suivante: lui donner du yaourt le WE, un peu plus à chaque WE, et si tout va bien, on peut penser qu’après les vacances de la Toussaint elle mangera le même repas que les autres enfants à la cantine, du début à la fin (et 0 PLV à la maison). C’est très encourageant.

Le bilan pour Petit Troll est complètement désespérant… Enfin oui et non.
Depuis qu’il a arrêté de consommer du gluten mi-juin, il a pris 1,2 kg et 3cm (en 2 mois et demi donc). Ca c’est pour la partie positive.

La négative est qu’il est rentré dimanche d’une semaine de vacances avec un horrible eczéma dans le dos et des selles franchement bof… Je pense que son régime (surtout les PLV, ça fait un peu trop « parents bobo » je suppose…) n’a pas été strictement respecté… Du coup, ça a certainement fragilisé ses intestins déjà pas au top et ajouté des intolérances aux précédentes… Lorsqu’il était bébé, il ne supportait pas le soja (via mon lait), on part donc sur une éviction stricte du soja et des légumineuses (qui sont de la même famille allergique visiblement). Petit Troll mangeant peu de viande (il était allergique au boeuf/veau/agneau jusqu’à environ 2 ans), et du fait de nos penchants végé, nous mangeons régulièrement des lentilles et pois chiches, dont il raffole, et parfois du tofu. Nous allons donc encore devoir lui enlever des aliments qu’il affectionne… Clairement, ça me fout un énorme coup au moral 🙁

Donc au programme: éviction stricte de toutes les protéines de lait animal, du gluten, du soja (en général quand il n’y a ni lait ni gluten dans un aliment « industriel », il a du soja…), des pois chiches, des fèves, des lentilles… Et tentative de lui filer du Néocate Active pour qu’il ne manque pas de protéines. Dès que son eczéma sera calmé j’ai des patchs à lui poser. D’abord un patch test avec de l’eau et un patch avec de la farine de blé pour voir s’il réagit bien au patch. Si le résultat est négatif alors il n’y aura pas d’autres patchs à faire à cause des risques de faux négatifs (vu qu’il a une très nette amélioration sans gluten donc c’est bien qu’il y est sensible). Si le résultat est positif alors nous pourrons tester d’autres aliments (maïs, sarrasin…) histoire d’avoir une piste. Nous referons le point avec l’allergologue dans 4 mois. Cependant, elle n’était pas hyper optimiste quant à l’avenir de Petit Troll niveau allergies. Clairement, il ne va pas manger à la cantine à 5 ans comme sa soeur… Mais on ne peut pas prévoir exactement si ses allergies vont continuer, jusqu’à quand elles vont durer, si certaines vont partir puis revenir ni si de nouvelles vont apparaître… En attendant, on s’adapte comme on peut et on croise les doigts pour que la demande de prise en charge concernant le gluten revienne validée par la CPAM (sinon on essaiera une autre caisse, car les malades ne sont pas égaux selon les départements, joie et bonheur dans mon coeur…).

image

Nous voilà donc avec un PAI (projet d’accueil individualisé je crois) encore plus fourni que celui de l’an dernier pour la nounou, histoire que la maîtresse flippe bien. De toute façon, si ça se trouve il ne va aller que quelques jours à l’école, pour des questions de continence de selles… Mon pauvre poussin 🙁 Là où des tas de parents se demandent quelle jolie tenue ils vont mettre à leur troll, moi je me demande s’il ne va pas bouffer un bout de pain d’un copain. Ou encore mieux, une viennoiserie!!

Mon coeur de maman a très mal ce soir…

Les joies de la continence

J’ai les mains dans le cambouis depuis mi-décembre, pour être polie. Dans la vraie vie je vous dirais que j’ai les mains dans la merde de petit troll et que j’en ai RAS LE BOL, pour être réaliste.

Petit résumé des faits:

– Février 2015: vers 19 mois, petit troll nous dit qu’il ne veut plus de couche. Pendant plusieurs semaines nous lui faisons confiance, avec succès.

– Eté 2015: je suis enceinte, et au travail ça se passe mal, en lien avec la grossesse. Ambiance tendue à la maison, et en parallèle notre petit troll a de plus en plus d’accidents. Mais seulement pour les selles.

– Décembre 2015 : début des diarrhées aléatoires.

– Janvier 2016: 100% diarrhées. Aucun souci pour les urines. Je pense à du stress à cause de la naissance, une rhino qui traîne… Mais ça dure.

– Premier semestre 2016 nous faisons diverses analyses pour conclure que vu son terrain allergique niveau alimentaire, et vu la quantité de pain et de pâtes qu’il mange, c’est peut-être le gluten. J’y pensais très fort mais ne voulais surtout pas que ça soit ça, vu qu’il est déjà allergique aux protéines de lait de vache (APLV). Eviction du gluten débutée mi-juin, en 10 jours le résultat est là: les selles sont moulées de nouveau…

– Juillet 2016: les selles sont moulées mais systématiquement dans la couche (de la nuit/sieste pourtant très très très souvent sèches au réveil pour les urines!!) ou dans le slip!!! On a beau l’accompagner aux wc au moment voulu, il se retient pour mieux faire dans son slip 3 minutes plus tard et refuse la couche si ce n’est pas une période de sommeil…

– Aujourd’hui: je pète un plomb!! Ras le bol de ramasser du caca. Je SAIS qu’il fait exprès. On a même vu une psychologue mais ça n’a fait qu’empirer les choses. Aujourd’hui nous avons pourtant joué ensemble, fait des nuggets de poulets (sans gluten évidemment), fait du bricolage… Donc on a passé du temps ensemble.

Bref, comme on est des fous, papa Lama a pris un sac et mis dedans les « trucs » de bébé qui trainaient dans sa chambre, avec petit Troll. Et il s’est couché en slip. On aime le risque. On est comme ça…

Suspense…

Résumé de ces derniers mois

Pour ceux qui me suivaient j’étais (très) enceinte et espérais un accouchement le plus naturel possible au plateau technique vers chez moi, avec ma sage-femme. Sauf que bébé était en siège pendant un long moment, ce qui promettait de devoir batailler contre les protocoles hospitaliers de la maternité où je devais accoucher. Heureusement, après une séance d’acupuncture elle s’est retournée, à 34sa!

Au final, le travail s’est lancé de façon épisodique à partir de 35sa. Plusieurs fois par semaine j’avais des sessions de contractions bien douloureuses et rapprochées pendant 2 heures, puis plus rien. Ca me stressait beaucoup pour la logistique car il y avait les deux aînés (4 et 2 ans) à gérer, c’est-à-dire mon papa à appeler pour gérer les grands (qui est VRP et pouvait être sur le secteur comme à 60km), papa lama qui travaille à 120km… Au final, le WE avant d’accoucher j’ai senti la mini trollounette descendre d’un coup. A tel point que je ne pouvais plus m’asseoir! J’ai prévenu ma SF que c’était pour les jours suivants. Puis le lundi contractions toutes les 5 minutes au réveil mais mon petit troll était vraiment très dur à gérer donc tout s’est arrêté. J’ai tout de même appelé mon père pour lui dire que c’était imminent et j’ai fait le point vers 20h avec ma SF. Qui m’a dit « je pense à tout à l’heure ». A 23h au dodo. Et 00H perte des eaux! Arrivés vers 2h à la maternité, notre bébé zen est arrivé vers 6h, après un travail intense et non exempt de stress (je vous raconterai peut-être) mais dans les positions que je voulais et sans aucun produit chimique. A 10h30 nous étions dans notre foyer et les deux aînés ainsi que mon papa découvraient notre troisième petit troll 🙂

Regardez comme elle est fière notre grande trollounette!
DSC_0307 - copie

C’était une belle naissance, et depuis elle nous comble de bonheur 🙂 Un bébé très calme et serein, mais allergique comme ses frangins… Enfin, on commence à gérer!!