Archives du mot-clé DME

Vacances!! Balade du jour

Cette semaine, nous sommes en vacances. Ce sont mes premières vacances depuis que j’ai repris le travail en septembre, je suis joie et bonheur!

Au programme de ce magnifique lundi: une randonnée familiale. Pas trop de dénivelé (environ 180m mais avec quelques zones qui grimpaient pour de vrai quand même), un peu plus de 3km aller-retour et une vue magnifique!

Le départ se fait depuis un monastère.

Monastère de Chalais (je ne sais pas si c’est son nom!). Notez ce ciel magnifique!

Ensuite nous avons suivi le sentier de crête qui passait au milieu de la forêt. Nous avons observé la vallée en contrebas, senti les odeurs des sous-bois, écouté les bruits de la nature (et les détonations des armes des chasseurs…).

A l’approche de l’aiguille de Chalais les trolls sont aux anges et nous les tenons bien car le sentier est étroit

Arrivés au sommet les trolls sont ravis et très fiers d’avoir si bien marché! Ils ont dégusté leur sandwich devant une vue magnifique. La mini, réveillée par l’odeur de la bouffe (pourtant les sandwichs froids ça ne sent pas trop…) a apprécié une tétée en altitude puis dévoré son pain et des bâtonnets de légumes.

Pauvre maman qui doit partager ses concombres avec ses trolls affamés…

Oui vraiment porter son enfant et l’allaiter c’est l’aliénation de la femme tout ça tout ça. Et s’emmerder avec la DME mais allo quoi? Donc on est partis avec juste un sac à dos, le même repas pour tout le monde (sandwichs aux restes, bâtonnets de carottes et concombres, bananes), la tétée pour le troll, un porte-bébé et hop! Sincèrement c’était VRAIMENT facile.

D’ailleurs vous connaissez les gars qui partent 3 jours à Dinseyland avec des trolls de 5, 3 et 1 an SANS POUSSETTE? Bin c’est nous!

Mais c’est un autre sujet!

C’était vraiment une super journée, je suis tellement fière de mes poussins… Ils ont 5 ans et demi (la trollounette qui porte un sac avec les mouchoirs et les lunettes de soleil… La prochaine fois elle portera le pique-nique) et 3 ans et demi. Comme quoi, les porter, ça n’en fait pas des fainéants!

Age d’introduction des aliments

J’ai été très surprise en feuilletant le carnet de santé de mini trollounette de voir que les légumes secs étaient à introduire vers 15-18 mois, car elle a déjà mangé (et adoré) des pois chiches (en falafels, donc écrasés) et des lentilles. Elle aura 7 mois le 26.
L’argument français étant que c’est dur à digérer. Pas de souci ici, mais comme la mini est en DME elle mange de petites quantités pour l’instant 🙂

lentillesPas de lentilles avant 15 mois? Ca la fait marrer

 Je me suis penchée un peu sur la question et ai regardé comment ça se passait ailleurs. Force est de constater qu’au Canada par exemple, les bébés n’ont visiblement pas de problème de digestion des lentilles comme les bébés français. En effet, là-bas il est conseillé de commencer par les aliments riches en fer comme la viande, les oeufs ou encore le tofu ou les légumineuses et ce dès 6 mois dans la majorité des provinces, parfois 9 mois, mais jamais aussi tard qu’en France! D’ailleurs, dans toutes les brochures canadiennes que j’ai lues, les critères pour commencer la diversification sont les mêmes que ceux que je vous ai énumérés pour la DME, visiblement la diversification avant 6 mois n’est pas plébiscitée.

Du coup je me suis posé la question de la cohérence d’un ordre un peu rigide d’introduction des aliments. Ici on n’aime pas trop faire les choses « parce qu’il faut les faire comme ça et puis voilà. »

Comment et pourquoi avons-nous décidé de commencer par tel aliment plutôt que tel autre?

Avant de commencer la diversification j’ai regardé quelques informations qui me paraissaient importantes:

les allergies: vu notre terrain familial on comprend aisément pourquoi!! Concernant le gluten, les recommandations françaises actuelles semblent être pour une introduction entre 4 et 7 mois mais en farfouillant il n’y a pas vraiment de lien entre l’âge d’introduction du gluten et l’apparition d’une maladie coeliaque/intolérance au gluten, sauf si l’introduction était trop précoce (avant 4 mois) ou trop tardive (et là difficile à quantifier visiblement vu l’hétérogénéité des échantillons). Quelques études sont présentées ici

– euh bin c’est tout…

Cela n’engage que nous, mais nous partons du principe qu’en DME il y a autant de diversifications possibles que de familles. Je précise DME car l’idée est de proposer à bébé des aliments familiaux qu’il a la capacité (« motrice ») de manger. Et comme il mange seul, les quantités sont assez faibles au début, son système digestif s’habitue donc petit à petit aux aliments solides en même temps que bébé gagne en dextérité et mange un peu plus. Et puis, après tout, la diversification s’adapte au pays. Le riz va être le premier aliment introduit chez les bébés asiatiques, parce que c’est l’aliment principalement consommé par les parents! Les américains ne conseillent pas du tout de commencer par de la purée de carotte car ça constipe alors que c’est souvent le premier essai de solide d’un bébé français. Bébé a été habitué in utero puis via l’allaitement à l’alimentation familiale, donc pourquoi ne pas continuer? Vous mangez de la purée de carottes tous les jours vous? Eh bien chez nous, les légumineuses et/ou le tofu sont au menu plusieurs fois par semaine donc bébé en mange, la quantité qu’elle veut, et tout va bien. Peut-être qu’en effet si je lui donnais des lentilles en purée à la cuillère elle en mangerait plus que ce que son estomac peut digérer? Allez savoir…
Nous privilégions également les fruits et légumes bio et de saison donc elle profite de la ratatouille avant la trève hivernale lol.

Par contre, étant donné l’intolérance du papa face à certains poissons, je lui en ai donné un tout petit peu et j’ai bien surveillé ses réactions en aval. Pareil lorsque nous avons introduit le gluten (en lui donnant des pâtes et du pain).

Pour introduire les céréales nous n’avons pas donné de bouillies mais introduit des vraies céréales sous forme de graines comme le quinoa par exemple, ou de cracottes en piquant du pain des fleurs à Petit Troll (actuellement riz – millet – sarrasin).

Nous avons introduit très rapidement des aliments riches en fer comme les lentilles ou l’oeuf car Mini Troll est allaitée et donc peut commencer à manquer un peu de fer à 6 mois.

Voilà un peu comment nous faisons dans notre caverne. Et chez vous, ça se passe comment?

Mes indispensables pour la DME

Ce qui est bien avec la DME c’est que ça demande assez peu de matériel de puériculture.

Ici nous avons donc:

– la chaise haute Ikéa et son plateau démontable.
Il manque un repose-pieds à cette chaise je trouve mais c’est son seul défaut à mes yeux. On peut avancer l’enfant jusqu’à la table ou lui mettre le plateau. Elle est facile à nettoyer car entièrement en plastique sans recoins compliqués (on peut la karsheriser ou la mettre dans le bain des trolls!). Entièrement démontable et très légère, et elle ne coûte pas grand chose! Le top. Du coup mon père (pourtant dans un petit appartement) en a une qu’il garde démontée dans un placard et qu’il sort quand on arrive! Dès que mini trollounette sera plus grande nous lui prendrons une chaise haute évolutive comme ont les aînés (genre la tripp Trap, mais pas elle, pour des raisons financières ^^)

– un tablier (ikea encore!) qui servira pour les moments artistiques plus tard. Ou sinon à poil vu les températures en ce moment!

Ikéa_Fotor
Tablier et chaise haute Ikéa en action 

– Un morceau de bâche de protection pour la peinture à mettre sous la chaise haute pour éviter de passer la serpillère après chaque repas. Variante pour l’extérieur: des poules. Un chien gourmand marche aussi.

– Pas d’assiettes ou de couverts pour l’instant.

– Nous sommes en plein essais de verres. Elle n’accroche pas avec la petite tasse à bec avec valve (marque AVENT) qu’avait son frère. J’ai vu qu’Avent l’avait améliorée en inclinant le bec, la nouvelle est sûrement plus facile à manipuler pour les petits. La tasse à bec Ikea toute simple lui convient mieux mais ça finit en piscine. Sinon elle adore boire à la gourde de sa soeur (c’est une sorte de bouchon sport). Nous avons aussi un petit gobelet en plastique tout simple mais c’est encore compliqué car elle veut faire seule!

DME: 10 règles de sécurité

Eh oui, encore un article sur la DME! Comme ça, on dirait que j’ai des tas de temps libre pour vous parler du sujet, mais en fait j’ai un secret: j’ai découvert la touche « planifier » un article, ce qui me permet de ne pas vous saouler d’un bloc avec mes articles! En gros j’ai du temps une fois et j’en profite pour écrire à fond. Youhou Maman Ours découvre la technologie!

Si vous souhaitez débuter la DME vérifiez que vous êtes au point niveau sécurité.

1. Bébé est prêt
(voir l’article du 4 août)

2. Toujours donner le sein (ou le biberon) avant de donner du solide: ça facilitera le gag reflex (le réflexe vomitif) en cas de morceau un peu difficile à gérer, et donc, sa sortie.

3. Restez avec bébé, ne le laissez jamais seul avec de la nourriture.

4. Il doit se tenir le dos bien droit dans une chaise haute adaptée (ou sur les genoux, ou sur un réhausseur), et non dans un transat incliné.

5. Proposez des morceaux de la taille du poing, que bébé peut attraper et grignoter. Evitez les petits morceaux, les morceaux trop durs ou les morceaux de la largeur d’un index qui font pile poil la taille de sa trachée.

6. Laissez-lui les morceaux à disposition, ne lui donnez pas! En les prenant lui-même il a une idée de la taille et de la texture du morceau, ce qui lui permet d’éviter les fausses routes au maximum.

7. Attendez un peu avant de proposer des quartiers de pomme crue ou de la carotte crue en bâtonnet, les morceaux peuvent se détacher et sont difficiles à gérer pour bébé. Par contre vous pouvez les proposer cuites ou râpées.

8. Attention également aux aliments qui collent au palais ou pourraient se coller dans la gorge comme le pain de mie par exemple.

9. Tant que bébé ne mastique pas convenablement, évitez d’introduire les purées et compotes. Il existe un réel risque de confusion et donc, de fausse route. En effet, les purées et compotes ne se mastiquent pas mais « s’aspirent ».

10. Valable pour tous les parents, même ceux qui ne pratiquent pas la DME: Vérifier vos cours de secourisme! Mais n’intervenez pas au moindre toussotement, vous risqueriez de rendre grave une situation qui ne l’était pas 🙂

 

Capture d’écran 2016-08-03 à 16.14.30Illustration extraite du PDF complet proposé par le CHU de Sherbrooke à cette adresse

La DME: faire confiance à bébé pour sa diversification

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez déjà que nous appliquons la DME depuis notre deuxième troll. Pour ceux qui arrivent par ici, ça peut paraître étrange.

Qu’est-ce que la DME?
Il s’agit de la Diversification Menée par l’Enfant, ou diversification autonome.
Concrètement, c’est l’enfant qui décide des quantités et des moments où il a faim, et les parents qui s’occupent de la qualité. Cela nous semble la suite logique de l’allaitement à la demande. Le bébé sait très bien gérer sa satiété dès la naissance, pourquoi pas plus tard?
Notre « philosophie » à papa Lama et moi est que bébé participe tout de suite aux repas de la famille (temps de repas et menu). Nous avons donc des repas comportant toujours des aliments adaptés à bébé (sans ajout de sel notamment).
Ce midi nous avons mangé une salade composée (pomme de terre, haricots verts, tomates et concombre), elle a mangé des haricots verts (le reste était coupé trop petit). Au goûter un bout de brugnon et du pain des fleurs…

Mais encore?
Eh bien, comme on laisse l’enfant gérer sa faim et ce qu’il veut manger, il n’est pas question de lui donner des aliments mixés comme lors de la diversification classique. Parce que manger de la purée seul à 6 mois, c’est impossible, ce qui fait que c’est le parent qui donne et est le principal acteur du repas, contrairement à la DME. Et que le but de la diversification alimentaire est d’introduire les aliments et de faire découvrir à l’enfant des goûts et des textures, le lait restant son aliment principal la première année.

Quand commencer la DME?
Je vous conseille ce site qui est très très bien fait (je trouve).
Donc globalement, on attend environ les 6 mois de l’enfant. Mais il n’y a pas seulement l’âge qui entre en ligne de compte! 

Pourquoi 6 mois?

Pour des questions de:
– maturité: intestinale, immunitaire…
– tonus: l’enfant doit tenir son dos droit sans effort afin de se concentrer sur ce qu’il mange, c’est la base de la sécurité. On ne donne pas à manger à un bébé dans un transat incliné, cela présente trop de risques de fausse route.
– Coordination main-oeil: il faut que bébé arrive à mettre l’aliment à la bouche.

A noter pour les puristes de la motricité libre: personnellement je fais une entorse à la motricité libre sur le point « tient assise dans sa chaise mais ne se met pas assise seule ». En dehors des repas dans sa chaise, je ne l’assois jamais, et elle cherche à le faire d’elle-même depuis plusieurs jours, mais n’est pas du tout près d’y arriver 🙂

Comment ça s’est passé dans notre caverne?

Mini trollounette était très intéressée à 4 mois 1/2, tenait très bien son dos assise sur nos genoux, portait les choses à la bouche. Je me suis retenue de commencer pour laisser le temps à son système digestif d’être un peu mieux armé pour travailler avec la nourriture solide. Je dis que je me suis retenue car sa soeur a commencé les purées à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois d’âge corrigé. Et son frère a commencé la DME à 6 mois d’âge réel, soit 4 mois 1/2 d’âge corrigé. Eh oui, les aînés sont prématurés! Je me suis retrouvée avec ce bébé à terme, hyper tonique, me faisant penser à ses aînés à l’âge de 6 mois voire plus (gabarit, tonicité) alors qu’elle n’avait que 4 mois 1/2! Mais bon, ce n’était pas le moment et nous avons patienté.
Je ne regrette pas car au bout de la troisième présentation de nourriture mini trollounette a mâché avec ses petites gencives. Un vrai beau mouvement de mastication bien ample sur du melon mûr. Il faut dire qu’on ne rigole pas avec la nourriture à la maison! Je ne vous raconte pas la bande de goinfre que nous avons…

Je vous parlerai sécurité et DME dans un prochain article et vous dirai un peu où nous en sommes actuellement 🙂

Après les PLV, le gluten…

Hello,

Beaucoup de choses se sont passées depuis mon dernier post.
La plus accaparante d’entre elles a été l’éviction du gluten pour notre deuxième troll. Après 6 mois de diarrhée, tous les tests négatifs, il nous restait un truc à tenter étant donné son terrain allergique et les quantités de pain qu’il mangeait: l’éviction du gluten. Bilan après un mois d’éviction: tout va bien!! Adieu diarrhées et surexcitation, bonjour selles moulées, prise de poids et baisse d’appétit (il mangeait vraiment vraiment vraiment beaucoup le tout en perdant du poids… En gros il ne gardait rien quoi!!). Par contre autant vous dire qu’au quotidien c’est difficile à gérer et je n’arrive plus à faire nos menus hebdomadaires tellement ça me parait énorme de faire sans PLV ni gluten… Petit à petit je dompte la bête (et je remercie l’été d’être arrivé, ça nous facilite grandement les repas lol).
Je vous ferai des posts sur le sujet et des idées menus de temps en temps.

Notre grande trollounette va bien, bientôt 5 ans déjà pour notre petite viking!

Quant à la petite (qui aura bientôt 6 mois) on peut dire qu’elle est au taquet. Je pense que d’ici la fin de la semaine/quinzaine elle fait du 4 pattes. Nous avons commencé la DME hier, elle s’est régalée d’un abricot 🙂

DME Mini troll
Voilà quelques petites nouvelles, la bise chez vous!!

 

Notre petit ogre

Nous avons deux trolls qui sont en fait des ogres. Notre grande choupette, malgré son petit gabarit, a toujours eu un immense appétit. Vers 1 an elle mangeait des portions de légumes/féculents d’adulte! Par contre c’était de la purée, et ce jusqu’à bien 14 mois. Les morceaux, hors pain ou boudoir, ne passaient pas. Ils lui provoquaient des hauts-le-coeur. Nous ne nous inquiétions pas car c’est très fréquent chez les enfants ayant longtemps été nourris par sonde naso-gastrique.

Pour notre deuxième troll je voulais tester la DME: la Diversification Menée par l’Enfant. J’ai découvert cette façon de diversifier en participant à des groupes d’allaitement et de recettes pour bébé pour la grande trollounette. L’idée, c’est de faire confiance à l’enfant et de lui donner directement des morceaux, c’est très bien expliqué sur ce site. Evidemment, ils doivent être bien cuits et fondants. L’enfant doit tenir assis seul, ou être assis contre ses parents s’il ne tient pas parfaitement assis. On lui donne des morceaux assez gros pour qu’il puisse les saisir lui-même et les porter à la bouche. Ainsi, il gère lui-même ce qu’il met à la bouche et ne s’étouffe pas car il n’est pas surpris par ce qu’il mange! Et TOUJOURS sous surveillance! Nous avons donc commencé vers 6 mois, tranquillement, le lait restant sa principale alimentation et la diversification étant encore de la découverte. En parallèle je pensais donner des purées pour chez la nounou, pour lui faciliter la vie (déjà qu’on fait garder un enfant allaité et qui ne dort jamais la journée… Ca a beau être son travail, j’avoue que je n’osais pas « pousser le bouchon »). C’était sans compter que bébé dinosaure refuserait les purées! Eh oui, il ne veut que des morceaux! Et ça se passe très bien chez la nounou aussi, malgré quelques réticences de sa part au début. Par contre, nous le laissons patouiller à la maison, mais chez la nounou c’est elle qui lui présente les morceaux (et lui qui gère leur taille en « mordant » dedans en s’avançant). A désormais 8 mois et demi, bébé dinosaure mange tous les légumes que nous trouvons en cette saison (poireaux, courge, brocolis, fenouil…).

Ici brocolis et courge!

DME

Pour les fruits il mange sa banane tout seul proprement ou presque, des fruits cuits, des compotes de saison (autant dire que c’est surtout pomme-poire lol). Côté féculents il mange seul les pâtes (je fais surtout des macaronis du coup), des bâtonnets de polenta. On arrive à lui donner à la cuillère riz, floraline et semoule. Il mange peu de viande car nous en mangeons peu nous-mêmes. Il adore manger, les repas sont une fête! Et pour nous j’avoue que laisser bébé manger seul nous permet de profiter du repas. C’est sûr qu’après on nettoie bébé/la chaise/le sol au karcher mais sincèrement, ça m’est égal!

Si c’est pas un bébé heureux de manger sa courge avec papa, maman et sa grande soeur ça!!

 

DSC_0702

Et il n’y a pas à dire mais un enfant qui mange des morceaux c’est hyper pratique quand on va au restaurant! Il suffit de lui commander une assiette de légumes et de lui donner un bout de pain (bébé dinosaure est panivore essentiellement). Par contre dans ces cas là nous lui présentons les légumes nous, pour éviter un carnage du restaurant lol