Archives du mot-clé reprise du travail

La reprise du travail

Pendant ma grossesse, j’avais prévu de reprendre aux 1 an de mini trollounette en prenant un congé parental majoré (car troisième enfant) de la CAF. C’était sans compter que c’était une vaste blague, le congé maternité post-natal entrant en ligne de compte dans le calcul des 8 mois de CP majoré accordé. Quand en plus votre bébé est né le 26/01, c’est comme s’il était né le 1er. Me voilà donc à reprendre en septembre au lieu de janvier, mon congé parental étant seulement pour juin et juillet (on est loin des 8 mois initialement prévus!! Ils ont ajouté un astérisque précisant cette histoire de congé maternité pendant mon congé maternité justement…).
Ok donc 3 enfants de 5 ans, 3 ans et 7 mois, le boulot, la bouffe (sans PLV ni gluten donc) et le reste… On va y arriver, je respire par les trous d’nez et j’y crois.
N’empêche que j’ai pas du tout envie de laisser mon bébé. Pas du tout du tout du tout… Ni mes grands. Parce que même si je râle parfois, on passe quand même plein de chouettes moments tous les 4!
IMG_6393

Du coup, ne pas vouloir retourner au boulot c’est étrange et nouveau comme sensation.

Pour Grande Trollounette
: Petit flashback. Elle est née à 32sa + 4 jours et a fait du rab en néonat. Elle est sortie au bout de 9 semaines et demi. En gros elle est née à J-58 ou 59 et est sortie le 67 ème jour. Avec un scope. J’ai repris le boulot à la fin prévue de mon congé maternité et je l’ai laissée à la nounou. Avec un scope donc. Qui sonnait souvent pour signaler que « quand même son coeur ralentit hé ho faut peut-être la stimuler ». Elle a passé plus de temps en néonat qu’à la maison. Avec le recul je ne le referais pas DU TOUT. La maman que je suis devenue n’en serait pas capable aujourd’hui. Mais sur le moment j’avais besoin de souffler, de m’éloigner un peu du rôle de maman-soignante.
Elle avait donc un peu plus de 4 mois et je tirais mon lait pour la nounou. Elle mangeait vraiment beaucoup, 2 voire 3 fois 240mL par jour (je partais à 8h et rentrais à 20h, 4 jours par semaine) en plus des tétées du matin, de retrouvailles et du coucher. C’était très stressant car je ne pouvais pas suivre en flux tendu donc je tirais le matin avant de partir, 2 ou 3 fois au travail, le soir, et plusieurs fois par jour les jours de repos. Elle buvait dans un biberon Avent classique, n’ayant jamais entendu parler des risques de confusion sein-tétine. Et elle peinait à grossir en mangeant beaucoup donc il n’était pas question de lui donner moins (à postériori je me rends compte que c’était à cause de son allergie aux protéines de lait de vache je pense). Vers 7 mois j’ai commencé à lui donner des yaourts (enfin je les fournissais à la nounou) et à 8 mois j’ai arrêté de tirer mon lait au travail. Gros soulagement, c’était vraiment 4 mois très très difficiles. Et on ne savait pas encore qu’elle était APLV. Je vous raconterai sûrement une autre fois.

Pour Petit Troll
: Il est né à 35sa+5. J’ai pris une petite quinzaine de jours après la fin de mon congé maternité et j’ai repris le travail lorsqu’il avait 4 mois et demi. Là aussi j’étais contente de reprendre car petit troll était un bébé très difficile à gérer à cause de son reflux. Il tétait tout le temps et ne dormait jamais, en gros. La reprise était facilitée par le fait que nous avions déménagé et que nous vivions désormais près de mon travail. J’ai donc pu aller lui donner la tétée entre midi et deux au début de la garde. J’ai DU y aller serait plus juste: Petit Troll refusait de manger. S’il buvait 50mL sur 11h de garde c’était un miracle… « Heureusement » il se rattrapait la nuit. Quand on avait 6 réveils tétée pour lui et 6 réveils en pleurs de son ainée, en désynchro évidemment, je peux vous dire que c’était très très très dur. Mais par contre je n’avais pas le stress des quantités à tirer pour la peine! J’ai été soulagée (et la nounou aussi, car même s’il était brave, elle angoissait un peu qu’il ne mange pas) que nous commencions la diversification. Vers 7 mois à défaut de boire mon lait je lui préparais des desserts avec (vu qu’il est APLV/chèvre/brebis pas de yaourts pour lui). J’ai tiré mon lait jusqu’à ses 18 ou 19 mois puis j’ai tourné sur les stocks du congélateur.

Et donc après avoir laissé les aînés plus de 40h par semaine (47 semaines par an) à 4 mois à une nounou, j’ai du mal à laisser un bébé pas préma et en bonne santé (hormis son APLV) un peu moins de 40h/semaine et moins de 47 semaines par an, alors qu’elle aura 7 mois. Il faut dire qu’avec Mini Trollounette j’ai découvert la simplicité d’un bébé sans reflux, sans scope, sans hôpital et né à terme avec un poids normal. Tout se passe super bien avec elle et je profite vraiment de mon congé maternité avec elle et les deux « grands » trolls. J’avais en tête de reprendre à ses 1 an pour passer le cap où l’allaitement reste primordial car peu diversifiée et éviter de tirer mon lait, pour permettre à petit troll une première rentrée en douceur et pour éviter trop de garderie/centre aéré en début d’année à Grande Trollounette. Va falloir faire autrement que ce que j’avais espéré…
Nous commençons l’adaptation dans une semaine. Il faut que je trouve un moyen de lui faire boire un peu de lait vu que pour l’instant la diversification reste de la découverte. Même si elle mange de mieux en mieux, ça reste de petites quantités. JE STRESSE. Alors qu’en soi on a passé bien plus compliqué avec les aînés. Après tout, Petit Troll était plus petit et ne mangeait rien, et il va très bien.
Ce matin elle a bu un peu de lait maternel, froid, dans sa tasse à bec Ikéa puis au biberon Calma de Medela, froid aussi (il fait très très chaud, elle a bu le lait au lieu de l’eau). C’est encourageant. J’espère que je n’aurai pas trop ce stress de la bouffe même si je sais que je vais devoir repasser par la case tirage de lait au travail, vu qu’elle est APLV elle aussi… Ca serait déjà un stress en moins.

Affaire à suivre…